Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Cour pénale internationale: Sansan Kambilé plaide pour un renforcement du mandat
Publié le samedi 16 decembre 2017  |  Fraternité Matin
Rentrée
© APA par Cheick KONE
Rentrée solennelle 2017 de la Cour d’appel de Bouaké
Le garde des sceaux, ministre de la justice et des droits de l’homme, Sansan Kambilé a présidé cette cérémonie de rentrée judiciaire et d’installation de magistrats
Comment


Le ministre de la Justice et des Droits de l’homme a conduit la délégation ivoirienne à la 16e session des Etats parties au statut de Rome.

Le Garde des Sceaux, Sansan Kambilé, ministre de la Justice et des Droits de l’homme,a conduit la délégation ivoirienne qui a pris part à la 16e session des Etats parties au statut de Rome instituant la Cour pénale internationale (Cpi), tenue du 4 au 14 décembre, à New York (Etats-Unis).

Le ministre ivoirien a plaidé, à cette occasion, pour un renforcement du mandat de cette « juridiction pénale internationale permanente conçue par les Etats, à travers le statut de Rome, pour lutter contre l’impunité, afin que justice soit rendue aux victimes des crimes odieux et que leurs auteurs soient sanctionnés.»

Sansan Kambilé qui justifiait la position de son pays a ajouté que la Cpi joue « un rôle important (…) dans la protection des populations menacées par les crimes les plus graves. » L’actualité en Lybie conforte cette position. Le Garde des Sceaux a fustigé « la traite des personnes, l’esclavage, des pratiques inhumaines et surannées qui ont cours en Libye. »

Pour l’ancien magistrat, cette propension de l’homme à réduire son semblable au rang de bête de somme, voire de simple marchandise, justifie à elle seule l’existence d’une instance juridictionnelle internationale qui veille à la protection de la dignité humaine.
... suite de l'article sur Fraternité Matin

Commentaires

Titrologie



Fraternité Matin N° 15903 du 16/12/2017

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie
Sondage
Nous suivre

Nos réseaux sociaux


Comment


Comment