Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Le ministre ivoirien de l’Agriculture s’informe des préparatifs de la 30ème Conférence régionale de la FAO Afrique
Publié le jeudi 18 janvier 2018  |  Ministères
Le
© Ministères par DR
Le ministre ivoirien de l’Agriculture s’informe des préparatifs de la 30ème Conférence régionale de la FAO Afrique
Mardi 16 janvier 2018. Abidjan. Le ministre ivoirien de l’Agriculture et du Développement rural, Mamadou Sangafowa Coulibaly a été instruit sur l’état d’avancement des préparatifs de la 30ème Conférence régionale de la FAO Afrique qui se tiendra en février à Khartoum, au cours d’une audience accordée à son homologue soudanais, Abdelatif Ahmed Mohamed.
Comment


Le ministre ivoirien de l’Agriculture et du Développement rural, Mamadou Sangafowa Coulibaly a été instruit mardi sur l’état d’avancement des préparatifs de la 30ème Conférence régionale de la FAO Afrique qui se tiendra en février à Khartoum, au cours d’une audience accordée à son homologue soudanais, Abdelatif Ahmed Mohamed.

« Nous avons fait avec eux le point au niveau opérationnel. Nous sommes allés à Khartoum en décembre et depuis l’arrivée de cette mission, le point qui nous a été fait montre qu’il y a un progrès qui a été enregistré sur place », a affirmé Sangafowa Coulibaly.
Le ministre ivoirien de l’Agriculture a, par ailleurs, indiqué que des efforts restent à faire notamment au niveau des invitations. « Nous sommes à un mois de l’échéance et nous leur avons demandé de prendre les dispositions pour que mon collègue puisse appeler ses collègues pour nous assurer de la meilleure participation qu’il soit », a-t-il ajouté.

En sa qualité de président de la 29ème session de la Conférence régionale de la FAO pour l’Afrique qui s’est tenue du 4 au 8 avril 2016 à Abidjan, Mamadou Sangafowa Coulibaly a souligné qu’un point d’honneur a été mis sur la question du financement dans le domaine de l’agriculture. « Nous avons poursuivi le plaidoyer pour que la question du financement soit vraiment prise très au sérieux et que nous puissions passer des déclarations aux actions », a-t-il indiqué.
Commentaires


Comment