Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Santé
Article
Santé

Atelier-bilan du projet d’appui de la rédynamisation du secteur de la Santé ivoirien (PARSSI)
Publié le vendredi 9 fevrier 2018  |  Abidjan.net
Atelier-bilan
© Abidjan.net par Cyprien Kouassi
Atelier-bilan du projet d`appui de la rédynamisation du secteur de la Santé (PARSI)
Mercredi 07 février 2018. Abidjan. Le directeur général de la Santé, Dr N`cho Simplice a procédé à l`ouverture de l`atelier bilan de la capitalisation du projet d`appui de la rédynamisation du secteur de la Santé (PARSI).
Comment


Le directeur général de la Santé, Dr N’cho Simplice a procédé à l’ouverture de l’atelier bilan de la capitalisation du Projet d’Appui de la Redynamisation du Secteur de la Santé Ivoirien (PARSSI) en présence du partenaire financier et technique ( l’Union Européenne ) ce mercredi 07 février à Abidjan-Plateau.

Démarré le 15 mai 2013, le Projet d’Appui de la Redynamisation du Secteur de la Santé Ivoirien s’est articulé sur trois axes notamment l’appui institutionnel , l’appui en équipements et le volet des soins communautaires. Financé à hauteur de 10 millions d’euros par l’UE, ce projet qui prend fin ce mois-ci a permis au secteur de la Santé de réaliser beaucoup de progrès.
Selon Dr N’cho, représentant la ministre de la santé et de l’hygiène publique ce projet a permis de réhabiliter les hôpitaux, d’aider à renforcer la capacité des agents du système de santé. À en croire Dr N’cho, les résultats de ce projet sont satisfaisants car il a permis par exemple de réduire le taux de mortalité infantile, la baisse du taux du VIH qui est de 3,7% aujourd’hui en Côte d’Ivoire, la presqu’inexistante de la rougeole, la mise hors d’état de nuire de la poliomyélite etc...
Bien avant, le représentant de l’UE, Charles Raudot De Chatenay a dans son adresse félicité les autorités ivoiriennes pour leur intérêt manifesté pour la bonne marche du programme mais surtout pour la priorité accordé au secteur de la Santé.

C. K.
Commentaires


Comment