Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Côte d’Ivoire : poursuite du processus d’indemnisation des victimes de la crise post-électorale
Publié le mardi 13 fevrier 2018  |  Xinhua
Promotion
© Abidjan.net par Marc-Innoncent
Promotion du genre: la participation politique des femmes en Côte d`Ivoire au centre d`un atelier
Abidjan le 9 Août 2017. La Ministre Mariatou Koné(photo) en charge de la Femme, de la Protection de l`Enfant et de la Solidarité, a ouvert les travaux de l`atelier de renforcement des capacités des femmes parlementaires en faveur de la participation politique des femmes en Côte d’Ivoire. Un atelier organisé conjointement par ONUFEMMES, le NDI et l`Assemblée Nationale.
Comment


Une nouvelle vague de victimes des crises survenues en Côte d'Ivoire a reçu à Bondoukou (nord-est) des chèques dans le cadre d'un processus d'indemnisation lancé par le gouvernement ivoirien, a constaté lundi Xinhua.

Les victimes et parents de victimes ont reçu leurs chèques et bons de prise en charge des mains de la ministre en charge de la Solidarité, Mariatou Koné.

Mme Koné a indiqué que ce processus de réparation des victimes qui se poursuit sur l'ensemble du territoire ivoirien traduit la volonté du président de la République, Alassane Ouattara, de faire de la réparation des préjudices des crises survenues en Côte d'Ivoire, l'un des piliers du processus de cohésion sociale et de la réconciliation nationale.

Elle a invité les victimes à faire preuve de vigilance, précisant que des vérifications sont faites sur une liste consensuelle.

"Nos services procéderont à toutes les vérifications afin de valider le dossier et procéder par la suite à la remise de chèques ou bons de prise en charge", a noté la ministre.

Le processus de réparation des victimes a été lancé en août 2015 par le président Alassane Ouattara. Pour la phase pilote, 4.500 personnes ont été enregistrées dont 3.500 ayants-droits de personnes décédées et 1.000 blessés.

En vue de faire face aux préjudices causés par la crise post-électorale de 2010-2011 et les crises antérieures, le chef de l'Etat ivoirien Alassane Ouattara a décidé de mettre en place un fonds au profit des victimes.

De nombreuses personnes ont subi des préjudices moraux et matériels suite à la crise post-électorale aiguë qui a secoué le pays cinq mois durant en 2010-2011, faisant au moins 3.000 morts et un million de déplacés selon les autorités ivoiriennes.
Commentaires


Comment