Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

La Fondation Félix Houphouët-Boigny pour la recherche de la paix célèbre la septième édition de la Journée Mondiale de la Radio
Publié le mercredi 14 fevrier 2018  |  Abidjan.net
La
© Abidjan.net par JOB
La Fondation Félix Houphouët-Boigny pour la recherche de la paix célèbre la septième édition de la Journée Mondiale de la Radio
La Côte d’Ivoire, à l’instar des autres Etats membres de la Communauté internationale, a célébré ce 13 février 2018, la Journée Mondiale de la Radio. Sous le parrainage de S.E.M. Amadou Gon Coulibaly, Premier ministre, ministre du Budget et du Portefeuille de l’Etat et la présidence de M. Bruno Koné Nabagné, ministre de la Communication, de l’Economie numérique et de la Poste, la Fondation Félix Houphouët-Boigny pour la recherche de la paix en collaboration avec l’UNESCO, l’Union africaine de radiodiffusion et le comité de Journée mondiale de la radio, a organisé du 12 au 14 février, siège de ladite Fondation, à Yamoussoukro les festivités marquant la septième édition de la Journée Mondiale de la Radio.
Comment


La Côte d’Ivoire, à l’instar des autres Etats membres de la Communauté internationale, a célébré ce 13 février 2018, la Journée Mondiale de la Radio.

Sous le parrainage de S.E.M. Amadou Gon Coulibaly, Premier ministre, ministre du Budget et du Portefeuille de l’Etat et la présidence de M. Bruno Koné Nabagné, ministre de la Communication, de l’Economie numérique et de la Poste, la Fondation Félix Houphouët-Boigny pour la recherche de la paix en collaboration avec l’UNESCO, l’Union africaine de radiodiffusion et le comité de Journée mondiale de la radio, a organisé du 12 au 14 février, siège de ladite Fondation, à Yamoussoukro les festivités marquant la septième édition de la Journée Mondiale de la Radio.

Cette célébration de la Journée Mondiale de la Radio intervient quinze jours après le lancement de la commémoration du 25è anniversaire de la disparition du premier président de la République de Côte d’Ivoire, feu Félix Houphouët-Boigny.

En l’absence du Premier ministre, la cérémonie d’ouverture de ces festivités a été officiée par M. Koné Issa, chargé d’études à la Primature qui, a profité de la solennité de l’occasion pour magnifier le rôle premier de la radio à savoir, éduquer, informer, et cultiver les populations afin que celles-ci puissent contribuer au développement de la société. « Au nom du Premier ministre et à l’occasion de la septième journée mondiale de la radio, nous pensons qu’il faut encourager toute sorte d’initiative visant à assurer la pérennité de la radio, afin qu’elle joue toujours son rôle d’éducation et de formation des populations », a-t-il déclaré.

Mais avant, il a été précédé de M. André Apétey, représentant du ministre de la Communication, de l’Economie Numérique et de la Poste qui, a fait l’historique de la Journée mondiale de la radio, instituée en 2011 par l’UNESCO, pour rappeler aux hommes et femmes de bonne volonté, cette grande et riche valeur patrimoine que représente la Radion et cette 7ème édition qui est placée sous la thématique de la Radiodiffusion sportive.

« L’édition 2018 de la Journée Mondiale de la Radio s’inscrit en droite ligne de la construction d’un nouveau monde où le sport, facteur de rapprochement entre les humains, est promu et sublimé par la radio, médium universel, agile, inclusif, accessible de partout », a-t-il indiqué.

Par ailleurs, le Secrétaire Général de la Fondation Félix Houphouët-Boigny pour la recherche de la paix, M. Jean Noël Loucou, après avoir salué le Président de la République par l’entremise du premier ministre parrain de cette manifestation, n’a pas omis le comité de la Journée Mondiale de la Radio, les unions de radiodiffusion africaine et européenne, les médias et autorités audiovisuels ivoiriens, notamment la Haute Autorité de la Communication Audiovisuelle (HACA), la Radiotélévision ivoirienne (RTI), l’union des radios de proximité, l’Association des radios des districts et communes de Côte d’Ivoire, la Radio de la Paix, le GEPCI.

Selon lui, l’Afrique est aussi le domaine privilégié de la radio, média centenaire mais toujours actuel, pratique, bon marché que l’on peut écouter dans les campagnes les plus reculées.

« Le meilleur de la radio, la communication entre les hommes, la culture de la paix, l’écoute individuelle et l’écoute communautaire, comme nous le faisons ici avec la radio de la paix », a-t-il confié.

Il a poursuivi en expliquant que la radio reste et sans doute pour longtemps, le média le répandu, le plus pratique. Et même les évolutions technologiques récentes, Digital Radio Mondiale (DRM), Digital Audio Broadcasting (DAB), Streaming internet (web radio), podcasting radiophonique, n’ont pas remis en cause sa primauté de développement.

Notons que les travaux marquant la 7ème édition de la Journée Mondiale de la Radio vont s’articuler en deux sessions et en une table ronde. La première session permettra aux responsables des médias ivoiriens de présenter le paysage audiovisuel de leur pays. La deuxième sera animée par les responsables des unions de radios européenne et africaine. La table ronde portera sur le thème de la septième édition, à savoir « les Sports et la Radio ».



JOB
Commentaires


Comment