Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Amédé Kouakou invite les maires à la préservation du réseau routier
Publié le mercredi 21 fevrier 2018  |  AIP
Cérémonie
© Ministères par DR
Cérémonie de remerciement de la population de DIVO pour la nomination de leur fils
Samedi 14 janvier 2017. Cérémonie de remerciement de la population de DIVO pour la nomination de leur fils Docteur Amédé Koffi KOUAKOU (photo) au poste de Ministère des Infrastructures Economique.
Comment


Abidjan - Le ministre des Infrastructures économiques, Amédé Kouakou a invité mercredi, les maires du District d’Abidjan, à participer à la préservation du réseau routier et à l’assainissement des caniveaux de leurs communes, lors d’une visite de chantier à Attécoubé, Yopougon et Abobo.

«Vous avez dû constater que tous les caniveaux sont complètement bouchés. Les populations jettent les ordures dans les caniveaux, ce qui fait que le système d’assainissement ne fonctionne pas bien. Il faudrait que ces problèmes soient réglés. Les infrastructures respectent les normes. Mais, il faut que les maires nous aident en entretenant les voies par le balayage, le curage des caniveaux pour que les eaux puissent s’écouler », a insisté M. Kouakou.

Selon le ministre, la plupart des voiries dégradées lors de la saison pluvieuse ont été réhabilitées. Et pour qu’elles puissent résister à la dégradation, a-t-il ajouté, elles ont besoin d’être entretenues et épargnées des constructions anarchiques. Il a également appelé les populations au civisme et à l’embellissement du cadre de vie en vue de maintenir l’environnement sain.

«Les populations doivent comprendre qu’on ne doit pas brancher leurs eaux usées sur les caniveaux qui sont faits pour les eaux pluviales. Nous leur demandons d’éviter de jeter les bouteilles en plastiques et les sachets dans les caniveaux», a préconisé le ministre.

Le maire d’Attécoubé, Danho Paulin, celui de Yopougon, Gilbert Kafana Koné et le représentant de la mairie d’Abobo en tant que gestionnaires de cités, ont promis de jouer leur partition.

bsp/akn/fmo
Commentaires


Comment