Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Politique
Article
Politique

Côte d’Ivoire : le corps préfectoral sollicité pour des sénatoriales apaisées
Publié le samedi 24 fevrier 2018  |  Xinhua
Election
© Autre presse par DR
Election des Sénateurs du 24 mars 2018: La CEI explique le mode opératoire aux Préfets
A l’initiative du Ministère de l’Intérieur et de la Sécurité, la Commission Electorale Indépendante (CEI) a eu une séance de travail, ce vendredi 23 février 2018 à l’Hôtel de ville d’Abidjan, sur l’élection des Sénateurs avec les Préfets de Région.
Comment


La Commission électorale indépendante de Côte d’Ivoire (CEI) sollicite le corps préfectoral pour des élections apaisées en prélude aux premières sénatoriales prévues le 24 dans le pays.

"Comme toute élection, celle-ci aussi est susceptible de susciter de fortes tensions en certains endroits, c’est pourquoi votre implication est sollicitée pour nous permettre de réussir à organiser des élections crédibles et apaisées partout sur le territoire national", a dit aux préfets le président de la CEI Youssouf Bakayoko lors d’une séance de travail vendredi à Abidjan.

M. Bakayoko a salué le "métier consommé" du corps préfectoral dans l’encadrement des populations et l’anticipation des conflits.

Il a souligné que le défi de son institution est de "réussir à organiser un scrutin paisible et incontestable".

"Le véritable défi qui est lancé à la CEI est de réussir à organiser ce scrutin, dans le respect des normes de fiabilité, de transparence et d’équité", a-t-il insisté.

"Que les verdicts proclamés soient conformes à la volonté du peuple, exprimée dans les urnes, et que tout cela se passe partout dans un environnement apaisé, et nul ne l’ignore, ce résultat ne peut guère être atteint sans l’apport du corps préfectoral", a indiqué le président de la CEI, en rappelant la spécificité de l’élection sénatoriale, "un scrutin universel indirect".

Les sénateurs ne sont pas élus par la population mais par les députés, les conseillers régionaux, municipaux et de districts en exercice dans un scrutin à la majorité relative à un tour.

Le scrutin est fixé au 24 mars dans 33 lieux de vote et 35 bureaux de vote sur l’ensemble du territoire après la campagne qui s’ouvre le 19 mars pour s’achever le 22 mars.

La Côte d’Ivoire comprend 31 régions et deux districts autonomes (Abidjan et Yamoussoukro) et chaque région et district est représenté par deux sénateurs, ce qui donne un total de 66 sénateurs élus.

Conformément à la Constitution ivoirienne, deux tiers des sénateurs sont élus et le tiers restant est nommé par le président de la République. Les sénateurs sont élus pour cinq ans mais la mandature de 2018 prendra fin en 2020, selon les dispositions transitoires de la Constitution de mars 2016.

Le Sénat va former, avec l’Assemblée nationale, le Parlement de Côte d’Ivoire.
Commentaires


Comment