Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

2ème anniversaire de l’attentat de Grand-Bassam ​: la nation ivoirienne et des pays amis commémorent la tragédie
Publié le mercredi 14 mars 2018  |  Mairie de Grand-Bassam
Commémoration
© Abidjan.net par Atapointe
Commémoration officielle de l`an 2 de l`attentat de Bassam
Mardi 13 mars 2018. Bassam. Les autorités ivoiriennes ont commémoré le deuxième anniversaire des attentats de Grand-Bassam.
Comment


Hier, mardi 13 mars 2018. Cela faisait exactement deux ans que Grand-Bassam était frappée par un attentat terroriste qui a fait 18 morts sur ses plages. Le Gouvernement ivoirien et des pays frères, ont commémoré l’événement. Le ministre d’Etat, ministre de la Défense, Hamed Bakayoko, représentant le Premier ministre Amadou Gon, le ministre de l’Intérieur et de la sécurité Diakité Sidiki, le ministre de la Santé et de l’hygiène publique, Dr Raymonde Goudou Koffi, l’Ambassadeur de France, l’Ambassadeur d’Allemagne, le corps préfectoral, le député de Grand-Bassam, Sériba Coulibaly, le maire Georges Philippe Ezaley, le vice-président du Conseil régional, M Yoou Dogo Jean, les hôteliers, les restaurateurs, les artisans, les parents de victimes et de nombreuses personnalités traditionnelles et religieuses étaient présents. Ensemble, ils ont fait une possession de la cour de la mairie à la stèle en mémoire des victimes de l’attaque terroriste du 13 mars 2016, érigée par la mairie de Grand-Bassam, juste à la descente du Pont de la victoire, reliant le centre-ville au quartier France. Ensuite, des gerbes de fleurs ont été déposées. Par le ministre d’Etat Hamed Bakayoko. Sur cette gerbe de fleur aux couleurs nationales (Orange-blanc-vert), on peut lire : « 13 mars 2016, la République s’en souvient ». Sur celle déposée par l’Ambassadeur de France, il est écrit : « En mémoire des victimes du 13 mars ». Une autre gerbe de fleurs a été déposée par le ministère de la femme, de la protection de l’enfant et de la solidarité. Après la "sonnerie aux morts" exécutée par des trompettistes d’un détachement de la gendarmerie nationale, le ministre d’Etat Hamed Bakayoko et le maire Georges Philippe Ezaley se sont adressé à la presse.


Le ministre d’Etat Hamed Bakayoko ​: ​« Le principal commanditaire a été arrêté au Mali »

« Le sens de cette présence du gouvernement, c’est le souvenir de la nation et l’Etat qui n’oublie pas un événement tragique grave qui a marqué nos consciences et qui nous a mobilisé. Nous sommes au 2èmeanniversaire du premier attentat que notre pays a connu, attentat criminel de Grand-Bassam. Il nous fallait venir ici nous souvenir de nos martyrs pour pouvoir apporter notre compassion aux familles et à la ville. C’est le sens de cette cérémonie. La Côte d’Ivoire est un pays qui se bat pour qu’il y ait la paix, ici en Côte d’Ivoire et dans la sous-région et dans le monde. Nous sommes un pays de paix et nous avons été très touché par cet attentat. Les ivoiriens ont été très marqués et c’est deux ans, on a voulu sur instruction du président de la République, avec l’onction du Premier ministre, chef du Gouvernement, venir apporter la compassion, la solidarité du gouvernement à toutes les victimes à tous les parents des victimes. Je crois qu’on a eu l’occasion de parler de ces questions d’enquête. Le moment n’est pas approprié. Dans d’autres cadres, on pourra peut-être faire le point de l’enquête, mais je peux dire globalement qu’il a abouti à l’arrestation du principal commanditaire au Mali qui est aujourd’hui en prison »


Le maire Georges Philippe Ezaley : « La vie a repris à Grand-Bassam »

Le maire Georges Philippe Ezaley, « c’est un moment de souvenir. Bassam a été marqué par cet attentat et donc, on n’oublie pas. On reste digne. Vous avez vu, ce fut une cérémonie très sobre, dans le silence, dans le recueillement mais en même temps pour dire que nous regardons l’avenir avec espoir. Donc, merci, encore une fois cette chaine de solidarité qui s’est faite autour de la ville de Grand-Bassam avec l’arrivée du représentant du Premier ministre. Nous sommes heureux de savoir que le gouvernement est toujours à nos côtés, nous voudrions lui dire merci au président de la République, au Premier ministre et à tous ceux qui nous ont aidé au départ de cette ignominie. En tout cas merci à tous et que les âmes de nos martyrs reposent en paix. C’est surtout cela et nous réitérons, notre soutien aux parents des victimes. Grand-Bassam, se remet de cet attentat. Vous pouvez venir voir les week-ends, on est complètement débordé. La vie a repris de plus belle, des dispositions spéciales existent. On ne peut pas les dévoiler ici, mais en tout cas la ville a repris des couleurs.

DS
Commentaires


Comment