Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Séminaire des renforcement de capacités des personnels des Centres de Gestion Agréés sur le SYSCOHADA révisé: allocution du ministre de l’Economie et des Finances

Publié le lundi 19 mars 2018  |  Ministères
Séminaire
© Ministères par DR
Séminaire de renforcement des capacités des personnels des Centres de Gestion Agréés sur le SYSCOHADA révisé
Un séminaire sur le Syscohada révisé à l`attention des centres de gestion agrées (Cga) s`est ouvert le lundi 19 mars à Abidjan.


 Monsieur le Secrétaire Exécutif du Programme de Développement du Secteur Financier (PDSFI) ;
 Madame la Présidente du Collectif National des Centres de Gestion Agréés ;
 Monsieur le Président de l’Ordre des Experts Comptables de Côte d’Ivoire ;
 Mesdames et Messieurs les membres des Centres de Gestion Agréés (CGA) ;
 Chers amis des médias;
 Honorables Invités, Mesdames et Messieurs.

C’est pour moi un agréable plaisir de prendre la parole à la présente cérémonie d’ouverture du séminaire de renforcement de capacités des personnels des Centres de Gestion Agréés sur le SYSCOHADA révisé.

Je voudrais, à l’entame de mon propos, adresser mes chaleureuses et cordiales salutations à l’ensemble des invités dont la forte mobilisation témoigne de l’intérêt accordé à ce séminaire. 

Il me plait également d’exprimer mes remerciements au Secrétaire Exécutif du PDSFI et ses collaborateurs pour l’organisation de ce séminaire qui devait contribuer à l’amélioration de l’information financière des Petites et Moyenne Entreprises (PME).

Distingués invités, Mesdames et Messieurs

Le développement et la gouvernance économique d’un pays ainsi que les décisions de financement d’une entité du secteur privé nécessitent une information fiable qui provient tant du secteur public que du privé.
La transparence des informations financières en Côte d’Ivoire aura pour conséquence de renforcer la crédibilité financière d’une part entre l’Etat et ses Partenaires Techniques et Financiers et d’autre part entre les emprunteurs et les entreprises.

En effet, l’information financière de qualité est utile pour la prévision, le pilotage et le développement de la performance, l’effectivité des choix d’investissements optimaux, le management des risques et les choix politiques en matière économique.

Si au niveau du secteur public et des grandes entreprises, l’accès à cette information ne pose pas de difficulté majeure au regard de l’application et la bonne connaissance des normes comptables, au niveau des PME, des problèmes se posent.

Les PME qui représentent 80% du tissu économique national et 25% de la population active, ont souvent d’importantes difficultés en matière d’information financière en raison notamment des problèmes de qualification du personnel.

Le Gouvernement qui ambitionne de faire du secteur privé le moteur de la croissance, s’est donc engagé à travers plusieurs réformes à encadrer les PME, en vue de faciliter leur accès au financement pour développer leurs activités.

Mesdames et Messieurs,

La nécessité de l’inclusion financière des PME est portée par le PDSFI qui met en œuvre la Stratégie de Développement du Secteur Financier adoptée par le Gouvernement en 2014.

Axée sur la stabilité et l’expansion du Secteur Financier, cette stratégie prévoit des actions au titre des secteurs bancaire, de la microfinance, des assurances, du marché des capitaux ainsi que des actions transversales visant à régler les problèmes systémiques dans le secteur des finances.

Dans ce cadre, il convient de noter que depuis sa mise en place, le PDFSI a suivi et coordonné avec succès, à la mise en œuvre des réformes importantes qui devraient faciliter l’accès aux financements du secteur privé en général et des PME en particulier.

Je voudrais, au titre de ces réformes, citer entre autre l’opérationnalisation du Bureau d’Information sur le Crédit (BIC) et la promotion des Centres de Gestion Agréés (CGA) qui devraient contribuer à améliorer significativement la qualité des informations financières.

Mesdames et Messieurs, Honorables Invités,

Structures privées d’appui-conseil, les Centres de Gestion Agréés (CGA) ont pour mission d’apporter une assistance aux Petites et Moyennes Entreprises (PME) qui exercent dans les secteurs du commerce, de l’artisanat, des services et de l’industrie.

Cette assistance couvre les domaines de la gestion, de la comptabilité, de l’assistance fiscale et de la formation. La promotion des CGA vise donc à accroître le nombre de Petites et Moyennes Entreprises affiliées aux CGA afin d’améliorer la qualité de leurs informations comptables.

C’est dans ce cadre que le présent séminaire dont l’objectif principal est de sensibiliser les personnels les CGA sur le SYSCOHADA révisé, est organisé pour leur permettre de mieux accomplir leurs missions d’accompagnement comptable et fiscal des Micro entreprises et des PME.

L’organisation de ce séminaire contribue également, à satisfaire les préoccupations du Collectif National des Centres de Gestion Agréés (CNCGA) et s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de la Stratégie de Développement du Secteur Financier.

Je souhaite que ce séminaire atteigne pleinement ses objectifs et qu’il participe, comme attendu, à une meilleure appropriation par les CGA des nouveautés du référentiel comptable SYSCHODA révisé.

C’est donc le lieu d’exhorter l’ensemble des participants à s’impliquer et à être assidus pour une meilleure assimilation des notions, en vue de l’atteinte des objectifs du séminaire.

C’est sur ces mots que je déclare ouvert le séminaire de renforcement des capacités des personnels des Centres de Gestion Agréés sur le SYSCOHADA révisé.

Je vous remercie de votre très aimable attention.

Adama KONE
Commentaires


Comment