Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Ouverture à Abidjan d’un séminaire sur la production durable du manioc

Publié le vendredi 13 avril 2018  |  AIP
Politique/Elections
© Abidjan.net par Marc Innocent
Politique/Elections Sénatoriales: la secrétaire générale du RDR échange avec les femmes cadres du RHDP
Abidjan le 14 Mars 2018. La secrétaire Générale du Rassemblement Des Républicains (RDR), Kandia Camara, a échangé avec les femmes cadres du Rassemblement des Houphouetistes pour la Démocratie et la Paix à la Rue Lepic. Les échanges ont essentiellement porté sur la préparation des élections à sénatoriales. Photo: Bakayoko Ly Ramata, Ministre de l`Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique.


Abidjan - Le programme ouest-africain d’épidémiologie virale pour la sécurité alimentaire (WAVE en Anglais) a ouvert, jeudi, avec le soutien du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, un atelier sur le thème, « Agir ensemble pour une production durable du manioc en Afrique » à Abidjan-Cocody .

Pour le directeur de cabinet du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Hassane Thiam, représentant la ministre Bakayoko Ly Ramata, cette rencontre devra permettre aux producteurs de manioc de sortir au dilemme; "avoir des variétés à haut rendement mais sensibles aux maladies virales, et avoir des variétés de manioc résistantes aux maladies avec un faible rendement".

Il a exhorté les 40 participants venus de 12 pays d’Afrique de l’est , du centre et de l’ouest à rechercher des points communs sur les problèmes et défis qui les lient afin de mieux traiter la question des maladies ré-émergentes comme la striure burne du manioc ou CBSD, afin qu’elle n’arrive pas en Afrique de l’ouest.

Il a souhaité, par ailleurs, que cette rencontre permette de mettre en œuvre les stratégies et les méthodes pratiques pour construire un partenariat fructueux entre sélectionneurs et virologues pour une production durable du manioc.

Le directeur exécutif du programme WAVE, docteur Justin Pita, après avoir expliqué les maladies qui menacent le manioc en Afrique notamment la maladie de la mosaïque africaine du manioc et la maladie de la striure brune du manioc (CBSD) a souhaité que ce séminaire permettent la prise de mesures proactives pour permettre la mise en place de variétés de manioc pouvant permettre de produire 20 à 40 tonnes à l’hectare et de résister aux maladies.

Le vice-Président de l’université Félix Houphouët d’Abidjan-Cocody, Pr Sangaré Abdoulaye, s’est réjoui de ce que le programme Wave permet à son institution d’exercer pleinement sa mission de service à la communauté en s’ouvrant au monde de la production agricole .

Les attentes de ce séminaire sont entre autres, selon les organisateurs.

Ouvert du 11 au 13 avril, ce séminaire a pour objectif de contribuer à établir des contacts et à maintenir une synergie entre les chercheurs sélectionneurs et virologues pour une production durable du manioc en Afrique.Adoptant une démarche participative, ce séminaires verra des exposés et des échanges directs et ouverts en ateliers et en plénières.

Mis en place en 2014, avec un financement de la fondation Bill Gates et du département pour le développement International (DFID) du Royaume Uni, Le programme WAVE vise à améliorer la productivité des tubercules et à favoriser une gestion plus efficace des maladies virales liées à leur consommation.

akn/tm
Commentaires


Comment