Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article
Politique

L’enrôlement sur la liste électorale ivoirienne fixé du « 18 au 24 juin », précise le porte-parole du gouvernement

Publié le mercredi 16 mai 2018  |  APA
Opération
© Autre presse par DR
Opération de révision de la liste électorale


Abidjan (Côte d’Ivoire) - L’enrôlement sur la liste électorale ivoirienne se déroulera du « 18 au 24 juin 2018 » dans 10.600 lieux de recensement, a précisé mercredi le porte-parole du gouvernement Bruno Koné, à l’issue d’un Conseil des ministres.

M. Bruno Koné a indiqué que l’enrôlement sur le listing électoral est prévu «du 18 au 24 juin 2018 » au lieu du « 17 au 24 juin » comme initialement annoncé, invitant les populations à commencer à s’organiser dès à présent, après le Conseil des ministres.

Il fait savoir qu' «aujourd'hui, c’est 10.600 bureaux d’enrôlement qui sont mis à la disposition des populations », un dispositif devant permettre « plus de proximité » avec les citoyens et faciliter leur déplacement pour s’inscrire sur la liste électorale.

« Les dispositions prises cette année sont beaucoup plus efficaces pour atteindre l’objectif que nous visons, c’est-à-dire avoir le maximum de personnes enrôlées », a ajouté le porte-parole du gouvernement ivoirien.

La collecte des informations dans les centres d’enrôlement se fera par la Commission électorale indépendante (CEI), institution en charge de l’organisation des élections en Côte d'Ivoire.

Cette opération qui durera exactement une semaine s’adresse à tout électeur qui peut solliciter de la Commission électorale la prise en compte dans le fichier électoral des modifications de ses données tels que son nom, son prénom, sa profession ou son domicile.

L’Ivoirien âgé de 18 ans au moins et justifiant de sa carte d’identité ou d’une attestation d’identifié délivrée par l’Office national d’identification (ONI), ou son certificat de nationalité, peut se faire inscrire sur la liste de sa circonscription électorale de son choix à condition d’y avoir son domicile ou des intérêts économiques.

La révision de la liste électorale comprend les opérations d’actualisation des données personnelles des électeurs, l’inscription de nouveaux requérants et la radiation des personnes décédées ou privées de leurs droits civiques.

En 2016, l’enrôlement sur la liste électorale a duré un mois et enregistré plus de 400.000 personnes inscrites. Pour le porte-parole du gouvernement la période d’une semaine fixée 18 au 24 juin devrait permettre un engouement si les communautés sont sensibilisées.

AP/ls
Commentaires


Comment