Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Trafic de stupéfiants- 10 individus aux arrêts, 5,2 kilos de stupéfiants pour 500 millions FCFA saisis

Publié le jeudi 31 mai 2018  |  Pôle Afrique
Grand-Bassam
© Autre presse par DR
Grand-Bassam : près d’une tonne de cannabis saisie par la brigade de gendarmerie
Jeudi 1er février 2018. Grand-Bassam. Dans le cadre de la lutte contre la criminalité de proximité et les trafics de tous genres, la Gendarmerie Nationale vient de mettre la main sur une importante quantité de stupéfiants.


Ils ne répandront plus leur substance nocive sur le marché ivoirien. 10 individus trafiquants de phénacétine, ont été mis aux arrêts par l’Unité de lutte contre la Criminalité Transfrontalière organisée (UCT) de Côte d’Ivoire. Les quidams ont été présentés à presse ce mercredi 30 mai, par le porte parole de la police nationale, Bleu Charlemagne.

« Ce produit est plus dangereux que la cocaïne et ses dégâts sont inimaginables. On l’utilise dans la fabrication de plusieurs stupéfiants, ce qui nous a amené à prendre toutes nos dispositions, pour mettre ces individus, hors d’état de nuire » a déclaré en conférence de presse, le commissaire principal, Bleu Charlemagne, porte parole de la police nationale.

Cette interpellation est l’aboutissement d’une enquête diligentée depuis le 15 janvier dernier, lorsque la police anti-drogue, dirigée par la commissaire Mabonga Touré, a mis la main sur 5,2 kilogrammes de phénacétine, à Noé, une ville frontalière entre la Côte d’ivoire et le Ghana. Cette situation a amené l’Unité de la lutte contre la Criminalité Transfrontalière organisée (UCT) à se saisir du dossier. Cinq mois après, les résultats sont là. 10 individus de deux nationalités dont 9 nigérians et 1 ivoirien ont été interpellés et seront mis à la disposition de la justice, afin de répondre de leurs actes.
... suite de l'article sur Pôle Afrique

Commentaires


Comment