Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Le Ministre Diarrassouba exhorte le GPMCI à la mise en place de mécanismes de lutte contre l’orpaillage clandestin

Publié le dimanche 3 juin 2018  |  AIP
Le
© Autre presse par DR
Le ministre Souleymane Diarrassouba et des membres du GPMCI


Abidjan- Le ministre par intérim de l’Industrie et des Mines, Souleymane Diarrassouba, a exhorté le Groupement des professionnels miniers de Côte d’Ivoire (GPMCI), à la mise en place de mécanismes et de stratégies de lutte contre le phénomène de l’orpaillage clandestin.

Le ministre Diarrasouba a lancé cet appel, vendredi, lors d’une audience accordée à la délégation du GPMCI, regroupant les grandes compagnies en exploration et opérant dans le secteur minier ivoirien ainsi que des entreprises qui font la sous-traitance.

Il a demandé au GPMCI de réfléchir avec ses collaborateurs, sur la base des expériences d’autres pays, des acquis du programme de rationalisation mis en œuvre et de faire preuve d’imagination pour endiguer ce fléau.

Le ministre de l’Industrie et des Mines a souligné le rôle de moteur de la croissance que joue le secteur privé et la place importante qu’occupe désormais le secteur minier dans le développement de la Côte d’Ivoire.

« C’est le secteur privé qui crée la richesse et les emplois. Quand on prend les mesures, il convient de l’associer, même si en dernier ressort, les décisions reviennent à l’Etat », a-t-il indiqué, invitant à encourager notre secteur privé à s’intéresser au secteur minier, vu son potentiel important.

Le président du GPMCI, Bodiel N’diaye s’est réjoui de cette toute première rencontre avec le nouveau ministre en vue de lui présenter le groupement et ses objectifs. Pour lui, cette visite s’inscrit dans la continuité de leur coopération avec le gouvernement.

Il a félicité M. Diarrassouba pour la confiance placée en lui par le président de la République en lui confiant la gestion des secteurs de l’industrie et des mines avant d’affirmer la disponibilité des membres à lui apporter leur contribution dans sa mission et au développement du secteur minier.

Fort de 51 membres, le GPMCI a pour mission de défendre les intérêts des entreprises minières et faciliter le dialogue avec les pouvoirs publics.


fmo
Commentaires


Comment