Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Santé
Article
Santé

Le Gouvernement du Japon et le PNUD offrent du matériel de laboratoire de haut niveau à l’Institut Pasteur de Côte d’Ivoire pour lutter contre les maladies épidémiques

Publié le jeudi 7 juin 2018  |  PNUD
Santé:
© Autre presse par PNUD
Santé: Le PNUD et le Japon, offrent du matériel de laboratoire de haut niveau à l`Institut Pasteur de Côte d`Ivoire pour lutter contre les maladies épidémiques
Abidjan le 05 Juin 2018. Cérémonie officielle de remise d`équipement à l`Institut Pasteur d`Adiopodoumé par le Programme des Nations Unies pour le Développement et l`ambassade du Japon.


Abidjan, 05 juin, L’acquisition de cet équipement, financé par le Gouvernement Japonais a été remis lors d’une cérémonie officielle à l’Institut Pasteur d’Adiopodoumé (Abidjan).

Dans le cadre de la composante régionale du projet, mis en œuvre par le bureau de Dakar, du matériel de laboratoire de haut niveau a été acquis en vue d’apporter un appui au diagnostic des maladies à potentiel épidémique. Ce matériel de pointe a fait l’objet d’une remise officielle lors d’une cérémonie organisée dans les locaux de l’Institut de recherche bénéficiaire à Adipodoumé, en présence des parties prenantes.

Cette cérémonie s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du projet régional dénommé « Soutenir et renforcer la surveillance médicale sous régionale post-Ebola et les Initiatives de Relèvement Socioéconomique en Afrique de l’Ouest », a situé Dr Ezoua Joseph, représentant le Directeur Pays du PNUD à la cérémonie. Il a rendu un hommage au Peuple japonais à travers son ambassadeur pour le soutien financier constant en faveur de la lutte contre les maladies en Côte d’Ivoire et particulièrement pour le renforcement de la surveillance frontalière contre les maladies à potentiel épidémiques. « Ce projet, financé par le Gouvernement du Japon, contribue au cadre global du renforcement des capacités de détection et de confirmation au laboratoire des menaces de santé publique » a-t-il soutenu.

« Les dures expériences vécues lors de la propagation de la maladie à virus Ebola ont dévoilé des aspects fragiles du système sanitaire et d’hygiène existants » a affirmé le Chargé des Affaires de l’Ambassade du Japon en Côte d’Ivoire, Uezono Hideki, représentant M. l’Ambassadeur. Il a rappelé qu’avec l’appui apporté par son pays aux premières heures de la découverte du virus aux frontières des pays de l’Union du fleuve Mano, en plus de l’envoi des experts japonais au Liberia et en Sierra-Léone, près de 110 milliards de FCFA ont servi à financer des projets destinés à stopper la propagation de l’épidémie avec les Organisations Internationales dont le PNUD.

Le Professeur Mireille Dosso, Directrice l’Institut Pasteur de Côte d’Ivoire, a relevé la qualité du matériel reçu et remercié les généreux donateurs pour cet appui technique qui vient renforcer le dispositif en place.
Le projet est la contribution du Gouvernement Japonais et du PNUD à la réponse aux besoins urgents en matière de gouvernance de la santé, économique et sociale, et de consolidation de la paix dans les zones frontalières et transfrontalières des pays de l’Union du fleuve Mano (Côte d’Ivoire, Guinée, Libéria, Sierra Léone). Le projet renforce la cohérence et la coordination entre les 04 bureaux de pays du PNUD sur les initiatives de relèvement et de résilience frontalières et transfrontalières pour aider les communautés frontalières à mieux répondre aux catastrophes/épidémies. Il vise par conséquent à renforcer :
i) Les capacités opérationnelles des institutions régionales ;
ii) Les interventions, mécanismes et politiques régionaux d’alerte précoce ;
iii) La gouvernance locale dans les zones transfrontalières ;
iv) Les capacités des autorités, des communautés et des organisations de la société civile locales pour la création d’opportunités économiques et la promotion du développement local ;
v) La cohésion sociale, le dialogue et la consolidation de la paix dans les zones transfrontalières.

Le PNUD forge des partenariats à tous les niveaux de la société pour aider à construire des nations résilientes, afin de mener à bien une croissance qui améliore la qualité de vie de chacun. Présents dans environ 170 pays et territoires, nous offrons une perspective mondiale et des connaissances locales au service des peuples et des nation
Commentaires


Comment