Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Lutte contre le travail des enfants : ce que Dominique Ouattara a dit à Soubré

Publié le vendredi 8 juin 2018  |  Afrikipresse
Soubré
© Présidence par David Zamblé
Soubré : inauguration du centre d’accueil pour enfants en détresse construit par la Fondation Children Of Africa
Jeudi 07 juin 2018. Soubré. La Première Dame a procédé à l`inauguration du centre d’accueil pour enfants en détresse construit par la Fondation Children Of Africa


La première dame de Côte d’Ivoire, Dominique Ouattara a procédé ce jeudi 7 juin 2018 à l’inauguration du centre d’accueil des enfants en détresse à Soubré, le premier des trois centres ( Soubré, Bouaké et Ferkéssédougou) prévus par la fondation Children Of africa.

« Connaissant mon engagement pour la cause des enfants, le Président de la République m’a confiée en 2011, la Présidence du Comité National de Surveillance des actions de lutte contre la traite, l’exploitation et les pires formes de travail des enfants (CNS)(...) La Côte d’ivoire étant le premier producteur de cacao au monde, notre pays est à ce titre, exposé à l’épineuse question de l’utilisation des enfants dans les plantations. Cette situation constitue non seulement une menace sérieuse pour la durabilité de notre économie cacaoyère, mais aussi, une atteinte intolérable aux droits fondamentaux de nos enfants » a introduit Dominique Ouattara, avant de décliner les quatre axes prioritaires du CNS à savoir la prévention; La protection et l’assistance aux enfants victimes de traite, d’exploitation et du travail des enfants; La répression des auteurs; Et la coordination et le suivi-évaluation des initiatives. Faisant le bilan des six années à la tête du CNS, elle a évoqué les nombreuses campagnes d’informations pour prévenir de l’illégalité d’employer des enfants comme main d’œuvre.

« Une loi a d’ailleurs été votée, pour emprisonner les trafiquants qui se livrent à ces pratiques (…) Nous nous sommes penchés aussi sur la protection et l’assistance, qui constitue un autre axe important. En effet, il était primordial d’arriver à prendre en charge en toute sécurité, les enfants victimes de traite et d’exploitation, une fois arrachés aux mains des trafiquants » a-t-elle dit comme la justification de la construction de ce centre d’accueil adapté à la réintégration sociale et à la prise en charge des enfants victimes surtout dans une zone comme Soubré ( Ouest), le cœur de la production cacaoyère en Côte d’Ivoire. Une culture qui emploie les 2/3 des enfants victimes de la traite, de l’exploitation et du travail dangereux des enfants.
... suite de l'article sur Afrikipresse

Commentaires


Comment