Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Diplomatie
Article
Diplomatie

Coopération trilatérale : l’Allemagne, le Maroc et la Côte d’Ivoire planifient des politiques pour la gouvernance régionale de la migration

Publié le jeudi 5 juillet 2018  |  Abidjan.net
Coopération
© Abidjan.net par JB
Coopération trilatérale : l’Allemagne, le Maroc et la Côte d’Ivoire planifient des politiques pour la gouvernance régionale de la migration
Dans le cadre d’une coopération trilatérale entre l’Allemagne, le Maroc et la Côte d’Ivoire, un atelier de planification dans le domaine des politiques migratoires à été organisé du 03 au 05 juillet, à Abidjan, par le GIZ en collaboration avec l’ambassade du Maroc et le Ministère de l’intégration africaine et des ivoiriens de l’extérieur.


Dans le cadre d’une coopération trilatérale entre l’Allemagne, le Maroc et la Côte d’Ivoire, un atelier de planification dans le domaine des politiques migratoires à été organisé du 03 au 05 juillet, à Abidjan, par le GIZ en collaboration avec l’ambassade du Maroc et le Ministère de l’intégration africaine et des ivoiriens de l’extérieur. Cette rencontre triangulaire a été inspirée de l’initiative d’un « projet de Renforcement de collectivités territoriales marocaines en vue de l’amélioration des structures d’accueil des migrants au Maroc (RECOSA) ». En effet, le projet RECOSA, financé par le ministère fédéral de la coopération économique et du développement (BMZ), il est mis en œuvre par la GIZ en partenariat avec le ministère délégué auprès du Ministre des Affaires étrangères et de la coopération internationale, chargé des marocains résidents à l’étranger et des affaires de la migration. Il a pour objectif d’apporter un appui technique et financier au Maroc dans l’amélioration des conditions cadres permettant de mettre en œuvre la nouvelle politique migratoire dans une politique de territorialisation des politiques publiques. Une approche qui favorise le lien entre migration, développement et décentralisation autour de trois composantes : le renforcement de la coordination sur la question de l’intégration et de la réintégration; les expériences d’apprentissage dans le domaine de l’intégration et de la réintégration; les échanges trilatéraux. Au cours de la deuxième journée de cet atelier, M. Jawad. T, Directeur de la coopération des études au ministère délégué chargé des marocains résidents à l’étranger et des affaires de la migration, à indiqué que cet atelier permet d’identifier un programme de coopération cohérent entre le Maroc et la Côte d’Ivoire sur la question de la migration. « Nos deux pays sont très engagés avec beaucoup de volontariat sur la question de la migration. Il faut travailler à inscrire la migration en tant que axe prioritaire de développement au niveau des régions et des collectivités territoriales. Cette coopération sud-sud et le programme RECOSA, cela vont nous permettre d’appréhender la migration avec des politiques communes adaptées entre la Côte d’Ivoire et le Maroc », a-t-il indiqué. En outre, au nom du Ministère de l’intégration ivoirienne et des ivoiriens de l’extérieur, M. Issiaka Konaté, Directeur général des ivoiriens de l’extérieur, a révélé que cette coopération tire ses racines dans la convention que la Côte d’Ivoire et Maroc ont signé en 2015, un mémorandum qui prévoyait plusieurs actions dont certaines ont été déjà engagées. Il s’agit entre autres de la participation des ivoiriens de l’extérieur aux universités de l’été au Maroc, la mise en place d’une politique de gestion des ivoiriens de l’extérieur avec l’appui technique du Maroc et du GIZ. « Aujourd’hui, à l’issue de cet atelier sur le RECOSA, nous allons sortir certains axes d’intervention de ce projet, qui a une valeur de 8 millions d’euros, qui va servir à appuyer le Maroc et aussi à mettre en place des projets en coopération avec le GIZ qui seront appliqués en Côte d’Ivoire », a-t-il déclaré. Ce pourquoi, il a signalé la participation de l’ARDCI (Assemblée des régions et districts de Côte d’Ivoire) à cet atelier relatif à la coopération décentralisée qui met un accent particulier sur la réalisation de projets sur l’accueil et l’intégration des migrants dans les collectivités territoriales.

JOB
Commentaires


Comment