Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Santé
Article
Santé

Deux polycliniques privées ivoirienne et tunisienne signent une convention de collaboration

Publié le dimanche 8 juillet 2018  |  AIP


Abidjan, Deux polycliniques ivoirienne et tunisienne ont signé samedi, à Abidjan, une convention de collaboration destinée à initier et à renforcer le partage de bonnes pratiques et l’enseignement post-universitaire sur l’évolution de la science médicinale mais également l’échange et la formation du personnel para-médical.

Le document a été paraphé par les responsables des deux structures concernées à savoir le président directeur général de la Polyclinique Farah d’Abidjan, Dr Walid Zahreddine et le directeur général adjoint du Centre hospitalier international Carthagène de Tunis, Bilel Zakhama, à la faveur des premières journées ivoiriennes tunisiennes, organisées dans la capitale économique ivoirienne.

Selon la partie ivoirienne, cet accord vise au renforcement des pôles d’excellence que sa structure développe depuis son ouverture à savoir la cardiologie interventionnelle, la chirurgie orthopédique et traumatique (prothèse totale du genou) et l’ophtalmologie avec le traitement chirurgical de la cataracte par phacoémulsification.

Les deux parties se sont engagées dans la consolidation de leurs efforts, par le transfert de compétences, la formation des médecins de la clinique Farah en Tunisie pour apprendre de nouvelles technologies, et la maîtrise de certaines compétences, a indiqué Bile Zakhama, précisant que le principe de la coopération ne sera pas d’abord l’évacuation des malades sur la Tunisie sauf s’il y en a dont le plateau technique de la polyclinique Farah ne permet pas une prise en charge efficace.

« Je nourris l’espoir de voir la signature de ce partenariat effectif apporter une impulsion nouvelle au dynamisme de la coopération scientifique et pratique. Je reste convaincu que nos forces intellectuelles et professionnelles conjuguées permettront de relever de nouveaux défis dans la qualité et la sécurité interventionnelles pour le bien-être et la satisfaction de nos patients », a espéré Dr Walid Zahreddine.

Les premières journées ivoiriennes tunisiennes ont débuté jeudi pour s’achever samedi. Elles se sont articulées autour de deux volets à savoir le volet pratique avec des interventions dans trois pôles d’excellence (cardiologie, ophtalmologie, orthopédie) et le volet scientifique avec des Enseignements post-universitaires sur deux spécialités.

(AIP)

fmo
Commentaires


Comment