Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article
Politique

La mission d’évaluation sur la pratique de la bonne gouvernance présente ses travaux à Duncan

Publié le mercredi 25 juillet 2018  |  AIP
Prestation
© Abidjan.net par Marc Innocent
Prestation de serment du vice-président
Nommé le mardi 10 janvier 2017 par le Chef de l’Etat Alassane Ouattara, en qualité de vice président de la République de Côte d’Ivoire conformément à la Constitution instaurant la troisième République, l’ancien Premier ministre Daniel Kablan Duncan a prêté serment ce lundi 16 Janvier 2017, au Palais de la présidence.


Abidjan, 24 juil (AIP)-Le vice-président de la République de Côte d’Ivoire, Daniel Kablan Duncan a présidé, mardi, à la Primature, la cérémonie de restitution de l’évaluation externe de la gouvernance de la Côte d’Ivoire dans le cadre du Mécanisme africain d’évaluation par les pairs (MAEP).

Après trois semaines passées en Côte d’Ivoire, le panéliste en charge de la Côte d’Ivoire, Mahamoud Youssouf Khayal, a présenté les résultats de leur évaluation au vice-président qui se résument entre autres à la pesanteur des fruits de la croissance, le développement du secteur privé, la vie chère, la réconciliation, etc.

L’expert a félicité la Côte d’Ivoire pour les résultats remarquables obtenus dans les différents domaines.

Le vice-président a, pour sa part, salué les experts pour le travail réalisé en si peu de temps, ajoutant que le chef de l’Etat accorde une place de choix à la bonne gouvernance.

Il s’est réjoui du fait que le pays a réussi à faire son autoévaluation trois ans seulement avant son adhésion au MAEP, devenant ainsi le deuxième pays à réussir ce pari après le Tchad.

«Les résultats feront l'objet des consultations en conseil des ministres », a promis le Vice-président.

Satisfait du travail de la mission, le ministre de l’Intégration africaine et des Ivoiriens de l’Extérieur, Ally Coulibaly, a souligné que la Côte d’Ivoire a une chance inouïe d’avoir des dirigeants qui ont inscrit la bonne gouvernance au cœur de leurs préoccupations, comme en témoigne la mise en place d’institutions destinées à promouvoir la transparence et l’adoption de politiques, de normes et de pratiques concourant à la croissance et à l’intégration sous-régionale et continentale.

«Là réside certainement l’un des secrets du succès de la Côte d’Ivoire, succès qui se résume en un seul mot, la rigueur. La rigueur érigée en principe d’action du Gouvernement», a-t-il indiqué, précisant que si la Côte d’Ivoire se prête à cet exercice, c’est parce qu’elle croit à la bonne gouvernance, comme levier essentiel pour parvenir à l’émergence.

Le processus d’évaluation ayant été mené à terme, suivra ainsi le rapport sur la situation de la Côte d’Ivoire qui sera présenté en janvier 2019, à Addis-Abeba, par le président de la République en marge du prochain sommet de l’Union Africaine.

(AIP)
bsp/fmo
Commentaires


Comment