Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article
Politique

Procès Gbagbo : les avocats de Blé Goudé rejettent les accusations fondées sur un « dossier vide »

Publié le jeudi 15 novembre 2018  |  Jeune Afrique
Justice/Procès
© Autre presse par DR
Justice/Procès Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé : le General Mangou témoigne
Lundi 25 septembre 2017. La Haye (Pays-Bas). Le Général Mangou était invité à la Cour Pénale Internationale à dire sa part de vérité dans la crise post-électorale qui a secoué la Côte d`Ivoire


Au troisième jour de la reprise du procès devant la Cour pénale internationale (CPI) de Laurent Gbagbo et de Charles Blé Goudé, poursuivis pour crimes contre l'humanité, la défense de ce dernier a rejeté les accusations du procureur, essentiellement fondées, selon elle, sur des « ouï-dire ».

Au troisième jour de la reprise du procès de Laurent Gbagbo et de Charles Blé Goudé, poursuivis pour crimes contre l’humanité pour des faits datant de la crise postélectorale, la défense de ce dernier a rejeté les accusations du bureau de la procureure Fatou Bensouda.

« Pour soutenir l’allégation que des membres de milices avaient ciblé des maisons de Dioula [groupe ethnique du nord de la Côte d’Ivoire, réputé favorable à Alassane Ouattara, rival de Laurent Gbagbo, lors de la crise postélectorale, ndlr], l’accusation s’appuie sur trois témoins. Si vous regardez de plus près les déclarations, ce sont des déclarations qui sont en réalité des opinions, s’appuyant sur des ouï-dire, des doubles ouï-dire ou des ouï-dire anonymes », a dénoncé Me Geert-Jan Alexander Knoops, à la tête de l’équipe de défense de Charles Blé Goudé, ministre de la Jeunesse de Laurent Gbagbo entre décembre 2010 et avril 2011.
... suite de l'article sur Jeune Afrique

Commentaires


Comment