Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Procès Gbagbo: pour Stéphanie Maupas, «la défense a plutôt marqué des points»

Publié le vendredi 30 novembre 2018  |  RFI
Début
© Abidjan.net
Début du procès de Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé devant la CPI
Jeudi 28 Janvier 2016. Montage Photo: Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé.


Laurent Gbagbo sera-t-il acquitté ? C'est l'espoir de ses avocats, qui viennent d'achever leurs plaidoiries devant la Cour pénale internationale. Mais ce n'est pas du tout le point de vue du procureur et des parties civiles, qui veulent au contraire que le procès de l'ancien chef de l'Etat ivoirien aille jusqu'au bout. Alors, qui a gagné des points lors des audiences de ces deux derniers mois ? La journaliste Stéphanie Maupas, qui est basée à La Haye, a publié aux éditions Don Quichotte Le joker des puissants, le grand roman de la CPI. Elle répond aux questions de RFI.

Rfi : Stéphanie Maupas, est-ce que les audiences d’octobre-novembre ont permis d’en savoir plus sur l’existence ou non d’un plan de Laurent Gbagbo visant les populations civiles pro-Ouattara ?

Stéphanie Maupas : Pas beaucoup plus par rapport à ce qu’avait présenté le procureur depuis le début du procès en 2016. Le procureur explique, effectivement, qu’un plan a été conçu pour permettre à Laurent Gbagbo de conserver le pouvoir. Mais il a apporté assez peu d’éléments et en fait, lorsqu’il a présenté sa thèse début octobre, il a demandé aux juges de prendre tous les éléments des faits ou des témoignages qui avaient été entendus, les différents faits exposés lors des deux premières années du procès, et d’en déduire qu’il existait un plan commun, qui ciblait les civils favorables à Alassane Ouattara.
... suite de l'article sur RFI

Commentaires


Comment