Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Santé
Article
Santé

Santé : la tarification des consultations en hausse de 20% en 2019, annonce l’Association des Médecins Privés

Publié le mercredi 26 decembre 2018  |  Abidjan.net
Santé
© Autre presse par DR
Santé : la tarification des consultations en hausse de 20% en 2019, annonce l`Association des Médecins Privés
Lundi 24 décembre 2018 à Abidjan. La tarification des consultations en hausse de 20% en 2019, annonce l`Association des Médecins Privés


A compter du 1er janvier 2019, les honoraires médicaux dans les cliniques privées seront fixés à : « 12.000f pour la consultation généraliste pour les mutuelles et 15.000f pour l’ASACI. Pour les consultations de spécialistes, les mutuelles débourseront 14.000f pendant que l’ASACI payera 17.500f ». Soit une hausse de 20%. L’annonce a été faite ce lundi 24 décembre 2018 par l’Association des Médecins Privés de Côte d’Ivoire au cours d’une conférence de presse à Abidjan.

‘’Cette décision n’est pas un caprice d’homme d’affaire qui veut augmenter ses tarifs de façon unilatérale. L’application de cette nouvelle tarification respecte le Code de Déontologie des Médecins’’, a soutenu Dr Sidick Bakayoko, président du Syndicat National des Médecins Privés de Côte d’Ivoire ( SYNAMEPCI).

Au cours d’un exposé, il a présenté l’évolution de cette tarification et les faveurs consentis par les médecins privés de Côte d’Ivoire pour assurer des services de qualité sans appliquer d’augmentations excessives comme cela est fait dans certains secteurs.

Selon les dispositions légales du code de déontologie dans son article 35, ‘’il revient au médecin, en toute liberté, de fixer ses honoraires par lui-même et par le canal de son organisation professionnelle en ce qui concerne le barème’’. Ce code indique également que ‘’Toute intervention d’une autorité administrative tendant à encadrer la fixation des honoraires des Médecins, en l’état du droit en vigueur en Côte d’Ivoire est illégale’’.

Le Dr Joseph Boguifo, président de l’Association des Cliniques privées de Côte d’Ivoire, a ajouté que cette nouvelle tarification entrera belle et bien en vigueur à partir de janvier 2019. ‘’C’est le système de santé privé qui rehausse l’image de la Santé en Côte d’Ivoire par l’acquisition de matériel de pointe, les plateaux techniques et la qualité de nos prestations sans que l’Etat ne nous accompagne. Une Clinique c’est aussi une entreprise qui doit faire face à ses charges. Aucune autre raison ne peut prévaloir, sinon, le tier-payant c’est-à-dire payer les frais de consultation après avoir été pris en charge sera annulé ainsi que bien d’autres faveurs notamment le rejet des mutuelles’’, a-t-il fait savoir.

Rappelons qu’avant la dévaluation en 1994, la consultation pour généraliste était de 10.000f et 12.000f pour spécialistes. En 1995 après la dévaluation il est passé a 12.000f pour généraliste et 14.000f pour spécialistes. En 1998, un nouveau barème a adopté , 15.000f consultation généraliste et 17.000f pour spécialistes. En 2010, fut appliquée une remise de 20% soit 12.000f pour le généraliste et 14.000f du spécialiste. ‘’Le nouveau tarif devait entrer en vigueur en 2018 mais il a été reporté en 2019 après un consensus. Son application n’est donc pas une décision unilatérale’’, a expliqué le Dr Boguifo.

Le Dr Raoul Yapi, Secrétaire général de l’Ordre des médecins de Côte d’Ivoire, a invité la population à exiger du médecin privé, un sticker délivré par l’ordre des médecins. ‘’Plusieurs faux médecins sévissent au sein de la Population. Cette mesure vise à les freiner’’, a-t-il justifié. ‘’Aucun médecin n’a le droit selon la loi d’appliquer de manière concurrentielle, un prix en deçà du barème officiel’’, a conclu le Dr Raoul Yapi.

Elisée B. avec D.G
Commentaires


Comment