Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Politique
Article
Politique

La RJR déplore des actes de violences après les rumeurs de libération de Gbagbo

Publié le vendredi 4 janvier 2019  |  AIP
Conférence
© Abidjan.net par Marc ATIGAN
Conférence de presse de la jeunesse du Parti Unifié RHDP
Abidjan le 25 Juillet 2018. La jeunesse du Rassemblement des Jeunes Houphouetistes pour la Democratie et la Paix (RJHDP) a tenu ce mercredi, une conférence de presse relative à la situation politique. Photo : Honorable Dah Sansan,Président National de la RJHDP.


Abidjan – Le président du Rassemblement des républicains (RJR), Dah Sansan, a déploré, jeudi, les actes de violences observés à la faveur des liesses provoquées mi-décembre dans des quartiers d’Abidjan, suite à des rumeurs de libération de l’ex-président ivoirien Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé par la Cour pénale internationale (CPI).

Lors d’un déjeuner de presse, jeudi, à l’hôtel Ibis Plateau, Dah Sansan a décrié les cas de violences constatées à Yopougon après « la folle rumeur distillée" par certaines personnes sur les réseaux sociaux.

Selon le président du RJR, des barrages érigés par des jeunes dans les quartiers de Sicogi et de Gesco à Yopougon, et des cas de violences exercées sur des particuliers doivent interpeller la CPI. « Ces attitudes sont contraires à l’esprit de réconciliation, dans la mesure où elles ont eu de graves conséquences dommageables sur l’ordre public et la tranquillité des Ivoiriens », a-t-il stigmatisé.

Pour lui, la CPI doit mieux examiner sa décision sur la demande de mise en liberté provisoire demandée par les conseils de Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé.

« Si la CPI veut la paix en Côte d’Ivoire, elle doit tirer toutes les conséquences de tous ses actes", a-t-il souhaité, affirmant qu’une éventuelle libération de Laurent Gbagbo et Blé Goudé pourrait "aggraver la quiétude des Ivoiriens".

nmfa/tm
Commentaires


Comment