Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Politique
Article
Politique

Henri Konan Bedié: «C’est surtout ensemble que nous serons la grande opposition au RHDP»

Publié le vendredi 11 janvier 2019  |  RFI
Nouvelle
© Abidjan.net par CK
Nouvelle constitution : Bédié donne des orientations aux députés du groupe parlementaires PDCI-RDA
Jeudi 06 octobre 2016. Au lendemain de la présentation du projet de loi de la nouvelle Constitution par Chef de l`Etat ivoirien, Alassane Ouattara aux députés à l’Assemblée nationale, l`ancien président ivoirien, Henri Konan Bédié (photo) a eu une rencontre avec le groupe parlementaire PDCI-RDA , le parti qu’il dirige, au siège Abidjan-Cocody.


À l’occasion de ses vœux à la presse, l’ancien chef de l’Etat ivoirien et président du PDCI-RDA, Henri Konan Bédié, a solennellement interpellé ce jeudi le président Alassane Ouattara sur des dérives qui font selon lui courir de graves dangers à la démocratie ivoirienne. Par ailleurs, alors que le RHDP doit tenir son congrès fondateur dans deux semaines, le PDCI tente de rallier tous les partis d’opposition pour lui faire barrage en 2020. Henri Konan Bédié sera-t-il lui-même candidat l’année prochaine ? Est-il prêt à s’allier avec Guillaume Soro ? Avec Laurent Gbagbo ? Henri Konan Bedié a reçu l’AFP et RFI ce jeudi à Daoukro. Il répond aux questions de Pierre Pinto.

RFI : « 2020 se passera bien », a déclaré le président ivoirien Alassane Ouattara il y a quelques jours. Vous partagez son optimisme pour les prochaines élections présidentielles ?

Henri Konan Bedié : J’espère bien que 2020 se passe bien, tout le monde le souhaite.

Vous avez dénoncé « des dérives ». De quelles dérives s’agit-il ?

La corruption des mœurs politiques, le recrutement forcé des militants et des électeurs fonctionnaires ou agents de l’Etat pour faire partie du RHDP-parti unifié [Rassemblement des Houphouëtistes pour la démocratie et la paix]. Ensuite, les limogeages intempestifs des personnes de leur poste. Tout cela provoque un chaos qui pourrait être un chaos généralisé. Je ne suis pas un oiseau de mauvais augure, je parle selon l’expérience que j’ai des affaires publiques.
... suite de l'article sur RFI

Commentaires


Comment