Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Facture impayée – Le Secrétariat d’Etat au Budget sort enfin de son mutisme, les faits et actes qui accablent

Publié le vendredi 11 janvier 2019  |  Pôle Afrique
Répression
© Abidjan.net par Marc ATIGAN
Répression de l`extraction clandestine des minerais: Lancement officiel des activités de la Brigade contre les infractions du Code Minier
Abidjan le 26 Décembre 2018. Cérémonie de lancement des activités de la Brigade de Répression des Infractions du Code Minier ivoirien (BRICM) en présence des Ministres Jean-Claude Kouassi (Mines et Géologie), Seka Seka Joseph (Environnement et Développement Durable) et Moussa Sanogo (Budget et Portefeuille de l`Etat).


“C’est auprès du Groupement des entreprises ivoiriennes (GEI) et non avec le Secrétariat d’Etat chargé du Budget et du portefeuille de l’Etat que vous pourrez obtenir les informations recherchées”. C’est en substance la réponse adressée à Poleafrique.info relativement à sa sollicitation d’informations sur le recouvrement d’une créance de 2 400 000 000 FCFA que détiendrait une entreprise privée sur l’Etat de Côte d’Ivoire suite à des travaux effectués à l’Université Félix Houphouët-Boigny d’Abidjan Cocody.

Comme par enchantement, l’article diffusé par Pôleafrique.info sur la souffrance d’une PME, Groupement des entreprises ivoiriennes-GEI- a pu faire sortir les collaborateurs du Secrétaire d’Etat, Moussa Sanogo de leur torpeur. Auparavant, Pôleafrique.info, dans un courrier en date du 6 décembre sollicitait la réaction du Secrétariat au Budget chargé du Portefeuille de l’Etat sur ce dossier qui traîne depuis 7 ans maintenant. Mais, un mois durant, aucun des collaborateurs du Secrétaire d’Etat Moussa Sanogo n’y a accordé aucune attention. Il a fallu ce 9 janvier janvier cet article diffusé sur notre fil pour les ramener à de meilleurs sentiments.

Enfin retrouvé, notre courrier a été traité en diligence pour une réponse. Dans un courrier en date de ce 09 janvier et signé de Adama Sall le Directeur de cabinet du secrétaire d’Etat auprès Premier ministre chargé du Budget et du Portefeuille de l’Etat indique ne pas savoir avec précision de quelle entreprisse il s’agit dans la demande. « …cette demande ne précise pas les entreprises du Groupement des entreprise ivoiriennes qui seraient concernées par des impayés », lit-on dans le courrier qui souligne aussi que « la nature des prestations n’est également pas communiquées ».
... suite de l'article sur Pôle Afrique

Commentaires


Comment