Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Politique
Article
Politique

Cour pénale Internationale : Un collectif de victimes se prononce contre une quelconque libération de Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé

Publié le lundi 14 janvier 2019  |  Abidjan.net
Issiaka
© Autre presse par DR
Issiaka Diaby, président du Collectif des Victimes en Côte d`Ivoire (CVCI)


La chambre I de la CPI vient de déposer une ordonnance fixant une audience le 15 janvier 2019 à 11heures (10h à Abidjan), pour rendre sa décision relativement à l’acquittement ou une éventuelle mise en liberté de Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé.

Face à cette audience, le Collectif des Victimes en Côte d’Ivoire a animé ce vendredi un point de presse pour demander aux victimes et familles des victimes de garder le calme, d’être confiantes et rester à l’écoute du CVCI. Par ailleurs, la CVCI rappelle aux victimes et familles que les décisions de justice en la matière ne sont pas définitives, puisqu’elles sont susceptibles d’appel.

Le président de la CVCI , Issiaka Diaby a également tenu à « rappeler à la Cour Pénale Internationale, que Laurent Gbabgo et Charles Blé Goudé ne sont pas éligibles à une quelconque libération conditionnelle, et l’informe que les victimes et familles des victimes en Côte d’Ivoire, soupçonnant les fuites de ces deux accusés, refusent d’être de potentielles victimes, de cette incapacité maladive de la CPI à rechercher, arrêter et à faire transférer les auteurs de crimes contre lesquels, cette Cour a mis des mandats d’arrêts , une réalité que ces dernières dénoncent. »

Le CVCI dénonce « une mise en œuvre effective par la CPI de cette politique du culte de la personnalité de Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé , qui a eu pour conséquence, une publicité grandissante et un tapage médiatique , faisant la promotion de ces deux accusés, et ce au détriment des victimes et familles des victimes de l’affaire. »

L’ONG lance un appel a toute personne sensible à cette cause, à se mobiliser pour un grand rassemblement prévu le lundi 14 janvier 2019 à Cocody les deux Plateaux Avenue Boga Doudou à 8h. Suivie d’une marche à partir de 10h jusqu’au siège de la Commission Nationale de Droits de l’Homme de Côte d’Ivoire, pour un Sit-in à 11h, une rencontre à 11h30 avec la présidente de cette institution, et des déclarations à 12h30.

Eliséé B.
Commentaires


Comment