Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Pèlerinage à la Mecque : les aspirants au Hadj pourront désormais préparer le voyage à leur rythme

Publié le lundi 14 janvier 2019  |  Abidjan.net
Présentation
© Autre presse par DR
Présentation du plan pèlerinage pour préparer le hadj
Samedi 12 janvier 2019. Abidjan. Afin de permettre à certains aspirants au hadj de mobiliser dans un délai assez cours les ressources pour effectuer ce voyage en terre sainte, une micro finance islamique en Côte d’Ivoire, Raouda Finance a procédé ce samedi au lancement de deux nouveaux produits, notamment le Plan Épargne Pèlerinage (PEP), destiné à planifier et financer son « hadj » et un fond commun de placement « Al Baraka ».


Afin de permettre à certains aspirants au hadj de mobiliser dans un délai assez court les ressources pour effectuer ce voyage en terre sainte, une micro finance islamique en Côte d’Ivoire, Raouda Finance a procédé ce samedi 12 janvier 2019 au lancement de deux nouveaux produits, notamment le Plan Épargne Pèlerinage (PEP), destiné à planifier et financer son « hadj » et un fonds commun de placement « Al Baraka ».

« Le PEP est un compte d’épargne destiné à planifier et financer son Hadj sur une période définie. Il permettra aux futurs pèlerins d’assurer au mieux et dans les meilleures conditions le financement du Hadj. Il tire son fondement de la difficulté pour certains aspirants de mobiliser dans les délais les ressources financières pour effectuer ce voyage en terre sainte. Nous avons deux catégories du PEP que sont le PEP « Djônan-Djônan » ou Pèlerin(e) partant(e) dont la durée d’épargne est d’un an maximum. Le dépôt initial est de 250.000 F CFA et le dépôt mensuel est de 200.000 FCFA. Il y a ensuite le PEP "dôni-dôni", ou l’épargne s’effectue à cinq niveaux (jusqu’à 20 ans de cotisation), allant d’un dépôt initial de 100.000 FCFA et d’un dépôt mensuel de 100.000 FCFA, à celui de 10.000 FCFA et d’un dépôt mensuel de 10.000 FCFA » a expliqué la gérante de la microfinance, Dosso Mamina.

Elle a également présenté le Fonds Commun de Placement (FCP) Al Baraka, qui est le premier fonds commun de placement de l’espace UEMOA qui garantit la conformité des placements aux règles de la finance islamique pour un respect des principes de la Charia.

« Le fonds commun de placement Al Baraka est un véhicule de placement collectif agréé par les autorités du marché financier soumis à leur contrôle et dont les ressources collectées sont investies dans un panier d’actions d’obligations et d’instruments monétaires. Il permet d’investir en bourse et de diversifier ses placements, le rendement minimum étant de 7% », a indiqué Mme Dosso.

Prenant la parole au nom du ministre en charge de l’économie et des finances, M. Siaka Fanny a exhorté les responsables de la micro finance « à la bonne gouvernance, à la transparence et au respect scrupuleux de la réglementation et surtout à beaucoup de prudence, car ce métier requiert la collecte et la gestion de fonds, il requiert la vigilance à toute épreuve» a conseillé le secrétaire général du Programme de développement du secteur financier, relevant l’importance que peut avoir la finance islamique dans un environnement comme la Côte d’Ivoire.

Selon lui, le PEP est une très belle idée qu’il faut encourager. « Quelque soit la modicité de votre revenu, vous pouvez toujours faire un effort pour vous constituer une certaine épargne, parce que vous devez pouvoir un jour faire le pèlerinage. »

Il a terminé ses propos en rappelant la détermination du président de la République et de son Gouvernement à accélérer les efforts pour implémentation de la Finance Islamique afin de mettre en place une véritable inclusion financière prenant en compte toutes les composantes de notre société.

C. K.
Commentaires


Comment