Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Politique
Article
Politique

La CPI rejette la demande de maintien en détention de Laurent Gbagbo et de Blé Goudé

Publié le mercredi 16 janvier 2019  |  AIP
Laurent
© Autre presse
Laurent Gbagbo et Blé Goudé
Mardi 15 janvier 2019. Haye(CPI)


Abidjan- Les juges de la Chambre de première instance 1 de la Cour pénale internationale (CPI) ont rejeté, mercredi, la demande de maintien en détention de Laurent Gbagbo et Blé Goudé formulée par le procureur après leur acquittement.

Poursuivis pour crime contre l’humanité et détenus à la Haye depuis 2011 pour le premier et 2014 pour le second, Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé, ont été acquittés, mardi, à l’unanimité, par les juges de la chambre 1 de la CPI pour insuffisance de preuve. Les juges ont, en outre, ordonné leur relaxe immédiate.

Le bureau du procureur, dans la matinée de mercredi, a fait savoir, dans une requête écrite, son intention de déposer une demande d’appel de la décision d’acquittement pour laquelle il a demandé le maintien en prison de deux prévenus. Une requête qu’ont rejetée, à la majorité, les juges lors d’une audience publique, le même jour.

« La chambre, à la majorité, considère que c’est à la chambre d’appel qu’incombe la responsabilité d’examiner des requêtes concernant la suspension en attendant qu’un appel potentiel soit présenté. La chambre, à la majorité, considère également que le temps qu’il faudra pour prendre les mesures nécessaires, aux plans logistique, organisationnel et diplomatique, devrait donner au procureur suffisamment de temps pour présenter la requête pertinente devant la chambre d’appel », a motivé le juge principal, Cuno Tarfusser, avant de poursuivre.

« Pour toutes ces raisons, à la majorité, la chambre rejette la requête présentée par le procureur de maintenir M. Gbagbo et M. Blé Goudé en prison et demande au greffe d’obtenir les assurances nécessaires auprès de M. Gbagbo et de M. Blé Goudé et de leur conseils principaux respectifs pour garantir le retour de M. Gbagbo et/ou M. Blé Goudé si et au moment où leur présence au siège de la cour serait requise », a-t-il conclu.

kg/fmo
Commentaires


Comment