Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Note de satisfecit pour les forces de sécurité et de défense de Bangolo

Publié le vendredi 25 janvier 2019  |  AIP


Bangolo - Le corps préfectoral de Bangolo et la Convention de la société civile de Bangolo (CSCB) ont félicité les forces de défense et de sécurité en service dans le département pour la gestion intelligente des risques de trouble au cours de l'année 2018.

«Nous exprimons notre gratitude à la gendarmerie et Forces Armées de Côte d'Ivoire (FACI) pour la maîtrise avec laquelle ils ont traité des situations qui auraient pu déboucher sur des conflits intercommunautaires. Soyez-en félicités», a déclaré, lundi, le sous-préfet de Zéo et porte-parole du corps préfectoral, Baffrou Kamano, au cours de la cérémonie de présentation de vœux de nouvel an au préfet.

Le président de la convention de la société civile, Séahé Joseph a, quant à lui, indiqué avoir apprécié la conduite observée par la gendarmerie après l'assassinat, en juin 2018, d'une jeune fille d'ethnie Guéré par un ressortissant burkinabé et les remous qui s'en sont suivis.

Le préfet du département, Chérif Brahima, a invité les populations à collaborer avec les forces de l'ordre afin de faciliter leur travail de sécurisation des hommes et des biens.

«Le département de Bangolo s'étendant sur 260 km², il est très vaste pour une brigade de gendarmerie. Seule la coopération de la habitants avec l'alerte précoce en cas de dégradation de la situation sécuritaire peut aider nos gendarmes à mieux exercer leur métier» a-t-il fait comprendre.

En 2018, un jeune habitant du village de Béoué-Zibiao et un instituteur exerçant à Guéhouo ont été tués par balle et plusieurs fois des postes d'observation des forces de l'ordre ont été la cible d'individus armés. Des situations qui ont souvent entraîné des soulèvements populaires vite circonscrits par le préfet aidé par la gendarmerie et les FACI.


jn/kg/fmo
Commentaires


Comment