Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
International

Une enquête ouverte après la mort du maire malien

Publié le mardi 5 fevrier 2019  |  AIP


Abidjan- Hamid Ahmed Ag Mohamed, maire par intérim de la commune d’Andéraboukane, a été abattu, lundi, par erreur par les Forces armées maliennes (FAMA).

Dans un communiqué officiel, l'armée malienne a déclaré que le véhicule de l'élu se dirigeait vers une position des forces armées et n'a pas obtempéré aux tirs de sommation. L'état-major des armées précise que les soldats ont agi ainsi à cause de "l'environnement sécuritaire marqué par des attaques kamikaze.''

Selon un proche de l'élu tué, le véhicule civil à bord duquel il se trouvait avec d'autres personnes se dirigeait vers un endroit stratégique de Ménaka, où les passagers devaient prendre un vol de la mission de l'ONU pour Bamako. Un autre député de la région Bajan Ag Hamatou a déclaré que la famille de la victime évoque ''un incident regrettable''.

Le défunt, âgé de 70 ans, était impliqué dans le processus de mise en œuvre de l'accord pour la paix et la réconciliation au Mali signé en 2015. Il était éleveur et particulièrement connu pour son franc-parler. Aussi, il assurait l'intérim de l'ancien maire Aroudeiny Ag Hamatou, assassiné par de présumés djihadistes en 2015.

tls/fmo
Commentaires


Comment