Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Art et Culture

Le festival de cinéma du Lôh-Djiboua ouvert à Divo

Publié le jeudi 14 fevrier 2019  |  AIP


Divo – Un festival pour la promotion de la création cinématographique locale a ouvert ses portes mercredi à Divo par un point presse animé par l’initiateur du Festival de cinéma du Lôh-Djiboua (Fescilod), Elie Oko.

« Nous voulons montrer aux yeux du monde que le Lôh-Djiboua peut faire de bonnes choses en matière de cinéma », a affirmé M. Oko qui a ajouté qu'à la faveur de cette rencontre, il y aura des ateliers de formation en diction et en techniques modernes d’audiovisuel.

Un film sur les méfaits de l’immigration irrégulière tiendra la vedette du Fescilod et sera projeté à Lakota et Guitry avant l’apothéose prévue samedi à Divo en présence de nombreux officiels.

« Notre Festival veut aussi sensibiliser car on n’a pas besoin d’aller en Europe pour réussir dans la vie. On peut se réaliser au pays, pourvu qu’on accepte d’oser », a expliqué Elie Oko.

Le Fescilod veut également contribuer à la renaissance culturelle de la région, jadis terre pourvoyeuse de grands talents nationaux dans les domaines de l’art.

« Nous voulons amener les uns et les autres à prendre la culture à bras-le-corps surtout dans le Lôh-Djiboua parce que nous savons que d’ici sont parties de grandes vedettes nationales qui, en son temps, ont bénéficié de l’appui des autorités », a-t-il dit.

Avec le Djaka festival, le Lolo carnaval, la Nuit de la communication et maintenant le Fescilod, la région du Lôh-Djiboua est en passe de réussir sa renaissance culturelle, en attendant de se refaire une santé dans les autres domaines conformément à la volonté de son président, Rolland Zakpa Komenan.

gso/cmas
Commentaires


Comment