Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Économie
Article
Économie

Inclusion financière : l’AFI ouvre à Abidjan son Bureau régional Afrique et Moyen-Orient

Publié le jeudi 28 fevrier 2019  |  Abidjan.net
Inclusion
© Abidjan.net par Marc Innocent
Inclusion financière: ouverture officielle du bureau Régional de l`Alliance pour l`Inclusion Financière (AFI)
Mercredi 27 Février 2019. Abidjan. Cérémonie officielle d`ouverture du Bureau Régional de l`Alliance pour l`Inclusion Financière (AFI), pour l`Afrique Subsaharienne et le Moyen-Orient et co-présidée par le Ministre de l`Economie et des Finances de la République de Côte d`Ivoire, Adama Koné, le Gouverneur de la BCEAO, Tiémoko Meyliet Koné et le Directeur Exécutif de l`AFI, Alfred Hannig.


Le Ministre de l’Economie et des Finances, Adama Koné a procédé ce mercredi 27 février 2019 à l’ouverture du Bureau régional Afrique et Moyen-Orient de l’Alliance pour l’Inclusion Financière (AFI), sis au 12ème étage de l’immeuble SCIAM à Abidjan-Plateau.

Le Ministre Adama Koné a dit sa gratitude à l’institution pour avoir porté son choix sur la Côte d’Ivoire pour abriter son Bureau régional Afrique et Moyen-Orient. La mise en place du Bureau dans la capitale économique ivoirienne, a expliqué le ministre de l’Economie et des Finances, résulte d’efforts concertés entamés en 2017 entre les autorités ivoiriennes et la Direction de l’AFI. Ce processus, a-t-il poursuivi, a démarré avec la signature d’un accord de siège entre le Gouvernement de la République de Côte d’Ivoire et l’AFI, ensuite la mise à disposition des locaux par le Ministère de l’Economie et des Finances et enfin leur équipement par la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO).

Au-delà de l’importance de l’AFI, le Ministre Adama Koné a plaidé en faveur de l’investissement de cette Institution dans les initiatives d’approfondissement de l’intégration financière en Afrique. A cet égard, les réflexions pourraient porter sur le lien entre le développement des services financiers numériques, l’inclusion financière des populations et l’intégration socio-économique des pays, a-t-il suggéré. Pour le Ministre de l’Economie et des Finances, les actions à mettre en œuvre doivent alors permettre d’identifier et de lever les barrières au développement des services financiers en Afrique, dans la perspective d’une intégration accrue des économies des différents Etats. Il a réaffirmé l’engagement des Autorités ivoiriennes, aux côtés de l’AFI, afin de lui permettre d’atteindre ses objectifs, pour le bien-être des populations ivoiriennes.

‘’Le Bureau régional AFI en Afrique aura l’avantage de faciliter l’identification des priorités et des défis de l’inclusion financière régionale. Il apportera également une assistance étroite à la mise en œuvre des politiques dans la région, et dans le pays’’, s’est réjoui le ministre Adama Koné.

Le Gouverneur de la BCEAO, Tiémoko Meyliet Koné s’est félicité de l’ouverture à Abidjan d’un Bureau régional de l’AFI. Pour le Gouverneur de la BCEAO, cette ouverture d’un Bureau régional de l’AFI à Abidjan, donc dans l’espace UEMOA, est ‘’une étape importante qui renforce les mécanismes d’intervention politique de la région pour atteindre les personnes non bancarisées et pour fournir un accès et des services financiers de qualité afin de renforcer l’inclusion financière’’.

Après avoir dit sa joie pour l’ouverture à Abidjan d’un Bureau régional, le Directeur exécutif de l’AFI. Alfred Hannig a indiqué que la prochaine étape pour l’Institution qu’il dirige, consiste à décentraliser davantage ses opérations et à se rapprocher de ses membres africains.

L’Alliance pour l’Inclusion Financière est le leader mondial en matière de politique et de réglementation en matière d’inclusion financière. C’est un réseau composé de plus de 100 institutions de réglementation de l’inclusion financière, réparties dans plus de 90 pays, en développement et émergent dans le monde, couvrant jusqu’à 85% des non-bancarisés de la planète.


Elisée B.
Commentaires


Comment