Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Art et Culture

Campagne de sensibilisation pour la lutte contre l’apatridie

Publié le lundi 4 mars 2019  |  HCR
Campagne
© Abidjan.net par D. A
Campagne de sensibilisation pour la lutte contre l’apatridie
Samedi 02 mars 2019. Dans le cadre de la Campagne de sensibilisation pour la lutte contre l’apatridie, un film sur l`apatridie par des marionnettes a été interprété à Abidjan.


La DAARA (direction d’appui et d’aide aux réfugiés et apatrides) et le HCR, à l’initiative de l’ambassade de Suisse, ont organisé, le 2 mars, une séance de visionnage de film avec des marionnettes de la compagnie Ivoire Marionnette à Abidjan.

« Ce n’est pas le moment des discours…Je suis ici pour remercier la DAARA qui a participé à tous les préparatifs pour que cet événement soit un succès, aussi remercier l’ambassade de suisse qui s’est investie pour cette journée, et l’académie Ivoire Marionnette qui a fait un très bon spectacle avec pour objectif de sensibiliser… » A déclaré M. Leonnidas Nkurunziza, représentant adjoint du HCR en Côte d’Ivoire, lors de cette journée

Cette séance de projection de film s’inscrit dans le cadre de la sensibilisation pour la lutte contre l’apatride; ce qui a permis aux participants de comprendre l’intérêt de déclarer les naissances dès les premiers moments.

« Il s’agissait de faire de la prévention étant donné que l’apatride est un grand phénomène qu’on ignore, mais qui a de très grosses conséquences sur la vie des gens, c’est un phénomène qui nie l’existence juridique de l’homme, il est donc important surtout que la cote d’ivoire a eu le lead dans le cadre de la lutte contre l’apatride en adoptant en 2019 ici Abidjan une déclaration appelée déclaration d’Abidjan des ministres de la CEDEAO sur l’éradication de l’apatride; il est important pour le gouvernement ivoirien de prendre à bras cette problématique afin que nous puissions nous inscrire dans le cadre mondial qui est l’éradication de l’apatride d’ici 2024» a affirmé Mme. DIEKET Minata, directrice de la DAARA.


« Nous sommes venus à cet évènement qui est financé par l’ambassade de suisse, C’est un spectacle qui est en mouvement, ça se comprend plus que les paroles… Ce spectacle a bien explicité les difficultés pour les enfants dont les parents négligeraient les documents administratifs de naissance, de l’école, de santé » a rappelé M. Leonnidas Nkurunziza, représentant adjoint du HCR en Côte d’Ivoire.
Commentaires


Comment