Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Afrique
Article
Afrique

La jeunesse est coupable et victime de l’insécurité en Afrique ( Conseil de la jeunesse de l’UA)

Publié le vendredi 15 mars 2019  |  AIP


Le président du Conseil national de la jeunesse du Mali, Souleymane Satigui Sidibé, par ailleurs secrétaire général du Conseil panafricain de la jeunesse de l’Union Africaine (UA) a relevé vendredi que les jeunes sont à la fois coupables et victimes de l’insécurité et du manque de paix sur le continent.

« Ce sont bien les jeunes qui sont utilisés dans les groupes terroristes, de rébellion, de narcotrafiquants, de criminels organisés. Ce sont les jeunes qui sont les bras armés pour semer la terreur.

Et la plupart des victimes sont les mêmes jeunes et les femmes », a souligné le secrétaire du conseil panafricain de l'UA, qui se prononçait sur le thème « le rôle de la jeunesse dans la consolidation de la paix en Afrique », en marge de la 5ème édition du forum de crans Montana Dakhla-Africa qui se tient du jeudi au dimanche au Maroc.

Selon lui, ce fait induit l’implication de la jeunesse dans la résolution des questions de paix et de sécurité. Il est donc nécessaire d’intégrer la jeunesse dans les échanges et pactes qui visent à stabiliser le continent.

Il est aussi important que les gouvernants comprennent et prennent en compte les préoccupations des jeunes, le choix de leurs leaders et les réflexions des experts jeunes, entre autres.

En outre les gouvernants se doivent d'œuvrer pour lutter contre les inégalités sociales, cause de frustrations et de violences, de promouvoir la démocratie avec une représentativité des jeunes dans les institutions et instance de décision accroissant ainsi la responsabilité des jeunes dans le développement de leur pays.

Ce panel organisé à l’entame du forum de Crans Montana permettra aux différents représentants de Conseil national de la jeunesse de différents pays africains, d’associations des jeunes de plancher sur diverses thématiques.

Il s'agit notamment des principaux défis des organisations de jeunes, les modèles et outils efficaces pour le renforcement de la participation de jeunes dans la lutte contre l’extrémisme violent, les meilleures initiatives et pratiques des jeunes et des organisations dans le domaine de la paix.

(AIP)

tad/kam
Commentaires


Comment