Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Afrique
Article
Afrique

Des pays africains réfléchissent à Abidjan sur des solutions durables à l’érosion côtière

Publié le mardi 19 mars 2019  |  AIP
Environnement:
© Abidjan.net par CT
Environnement: Mission de soutien et d`échanges à Lahou Kpanda
Grand Lahou le 30 janvier 2019.Le directeur de cabinet du ministère de l`environnement et du développement durable, Kouablan François a conduit ce mercredi une forte délégation a Lahou Kpanda afin d`apporter le soutien aux populations du village victimes d`érosion côtière.


Abidjan - Des représentants de 11 pays africains et la France réfléchissent sur la problématique de l’érosion côtière dans le Golf de Guinée, au cours d’un atelier ouvert, mardi, à l’Académie régionale des sciences et techniques de la mer (ARSTM), à Yopougon.

Venus du Bénin, Cameroun, Gabon, Ghana, Guinée Conakry, Nigeria, RDC, Sénégal, Togo, la Côte d’Ivoire et la France, les participants essaieront, pendant quatre jours, de comprendre les enjeux liés à la gestion du littoral à travers le cas de Grand-Lahou, en Côte d’Ivoire afin d’aborder les solutions envisageables.

Selon le coordonnateur du programme d’appui à l’action en Mer dans les pays du Golf de Guinée, Guillaume de Beauregard, des échanges fructueux auront lieux entre les participants au cours des assises afin de créer une plateforme de discussions et de coopération entre les différents Etats mais aussi entre les différents acteurs.

Il va s'agir également, au cours de ce séminaire, d’identifier parmi les solutions possibles celles qui s’avèrent être les plus adaptées au conteste de l’Afrique en matière de gestion du littoral, a poursuivi M. De Beauregard.

Pour le directeur général de l’ARSTM, le Colonel Karim Coulibaly, ce séminaire vient à propos pour traiter à fond la problématique de l’érosion côtière entre spécialistes d’horizons divers et proposer des solutions qui s’inspirent des bonnes pratiques.

« Il importe de percevoir le littoral comme un territoire à gérer durablement en alliant développement et urbanisation dans le respect des équilibres naturels », a partagé Colonel Coulibaly, en présence du coordonnateur du Programme de gestion du littoral ouest-africain de la Banque Mondiale (WACA), Pr Ochou Delphin.

S’exprimant au nom du gouvernement, le coordonnateur de la gestion de l’environnement côtier, président de la session, Djagoua Eric, a appelé experts, chercheurs et décideurs dans une synergie d’action, à créer des liens forts qui permettront de partager les connaissances en matière de stratégie de protection afin de rendre résilientes, les zones côtières, les populations face aux nombreux défis environnementaux aux changements climatiques.

(AIP)

bsb/fmo
Commentaires


Comment