Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Faits Divers
Article
Faits Divers

Un militaire abattu par des coupeurs de route à Bouna

Publié le jeudi 21 mars 2019  |  AIP


Bouna, Le Sergent-chef Meité Aboubacar des Forces armées de Côte d'Ivoire (FACI), précédemment en service au Bataillon de Sécurisation de l'Est (BSE) de Bondoukou, est tombé, sur le théâtre des opérations, au cours d'un échange de tirs avec des coupeurs de route sur l'axe Bania-Léomidouo, dans le département de Bouna.

C'est aux alentours de 20h, mardi, que les forces de défense et de sécurité postées au corridor de Bania, localité située à 34 km au sud de Bouna, ont reçu dans l'urgence une information faisant état d'une série d'attaques en cours de plusieurs véhicules de commerçantes dites ''Cocodabi" sur l'axe Bania-Léomidouo. Et ces attaques sont attribuées à des coupeurs de route.

Désigné à Bania pour cette mission, le sergent-chef Meité Aboubacar et trois éléments du corridor se rendent sur les lieux de l'attaque. A la vue des véhicules des commerçantes stationnés dans la broussaille, ils repèrent quelques-uns des coupeurs de route brandissant la lumière de torche sur leurs victimes couchées à plat ventre sur le sol. Meité et ses frères d'armes déploient une stratégie d'attaque et rapidement passent à l'offensive.

Mais ils sont vite surpris par le nombre impressionnant des bandits qui, dans cette nuit, étaient camouflés et avaient déjà investi tout le périmètre de l'attaque. Des échanges de tirs sans merci, avec des rafales de toute part, s'enclenchent. Méité reçoit des balles dans le dos et s’écroule. Au sol, il se met toujours à tirer avant de rendre le dernier souffle.

Entre temps, ses collègues, réduits en minorité, optent pour un repli sur plusieurs kilomètres et appellent leur base à l'aide. Faute de véhicules, c'est vers 2h du matin qu'un renfort des forces de défense et de sécurité, a été déployé. Le corps sans vie du militaire est découvert après une fouille dans les environs du lieux de l'attaque, mais les malfrats avaient déjà quitté les lieux.

Selon le témoignage des victimes, près d'une vingtaine d'hommes encagoulés dont certains en treillis et munis de kalachnikov et de calibre 12, les ont dépouillés pendant de longues heures sur cet axe, et ce, avec une grande sérénité. Toutefois, elles soulignent qu'après les échanges de tirs, de nombreux blessés ont été signalés dans le camp des coupeurs de routes.

Le corps sans vie du sergent chef Meité a été transféré à la morgue de Bouna.

(AIP)
on/fmo
Commentaires


Comment