Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Politique
Article
Politique

Treichville : Rentrée politique de la Coordination PDCI-Renaissance (30 mars 2019) / Amichia attend les « enfants » d’Houphouet-Boigny

Publié le jeudi 21 mars 2019  |  Partis Politiques
Rentrée
© Partis Politiques
Rentrée politique de la Coordination PDCI-Renaissance (30 mars 2019)
Mercredi 20 mars 2019. Treichville. La nouvelle offre politique du Ministre François Albert Amichia, Vice-président de PDCI-Renaissance et porte-parole dudit mouvement à peine posé dans la commune historique.


La nouvelle offre politique du Ministre François Albert Amichia, Vice-président de PDCI-Renaissance et porte-parole dudit mouvement, à peine posée dans la commune historique, ravie déjà Treichville.
La preuve, ce mercredi 20 mars 2019, ce qui devait être une simple réunion d’information s’est transformé en une véritable démonstration de force.

Les Treichvillois dans toutes leurs composantes ont pris d’assaut la salle de mariage de la Mairie qui s’est finalement révélée exiguë, pour la circonstance. Au perchoir, les permanents, les enseignants, les transporteurs, les commerçants, en un mot toutes les forces vives de la Cité cosmopolite ont, chacune, réaffirmé leur engagement aux côtés du Vice-président et leur adhésion totale aux idéaux du PDCI-Renaissance.

« Monsieur le Ministre, nous voudrions vous assurer de notre attachement à votre personne et à vos idéaux car pour nous, vous incarnez les valeurs de paix, d’humilité légendaire et surtout de travailleur infatigable au service des autres.

Monsieur le Ministre, nous, membres du mouvement PDCI-Renaissance de Treichville n’attendons que vos instructions pour nous mettre en branle, afin de pérenniser les valeurs de rassemblement, de paix, d’amour si chères au Père fondateur de notre pays, le Président Félix Houphouët-Boigny ».

A leur suite, le Ministre François Albert Amichia a salué et remercié les Treichvillois pour leur forte mobilisation et leur engagement. « Je voudrais vous remercier d’être sortis massivement. En vous écoutant, j’ai éprouvé une grande fierté. Mon combat pour Treichville a toujours été le développement.

Chers frères et sœurs, vous n’avez pas attendu pour me manifester votre soutien. Dès que je me suis engagé au PDCI-Renaissance, vous m’avez suivi et je vous en remercie. Permettez-moi de vous dire que le PDCI-Renaissance se veut dans la tradition du Président Félix Houphouët-Boigny.

Nous savions que le Père Fondateur ne faisait rien au hasard. Rappelez-vous lorsqu’en 1989, le Président Félix Houphouët-Boigny a fait venir Monsieur Alassane Ouattara pour qu’il travaille avec Monsieur Henri Konan Bédié. C’est parce qu’il savait que le travail de ces deux grands pouvait nous emmener au développement certain. Le plus grand héritage que le premier Président nous a laissé est la paix ».

Pour le Ministre Amichia, la création du Rhdp en 2005 a permis à la Côte d’Ivoire de restaurer la paix mise à mal par les crises successives et d’amorcer un nouveau développement et la stabilité avec l’élection du Président Alassane Ouattara. Qui s’est confirmé par sa réélection en 2015, comme candidat Rhdp.

Il a aussi salué la signature par le Président Bédié de l’accord politique du 12 avril 2018 portant création du Rhdp, qui viendra confirmer l’unité au sein de la grande famille des Houphouëtistes. Mais une unité aujourd’hui fragilisée et que le PDCI-Renaissance entend œuvrer à consolider, en prônant le dialogue, le pardon et la tolérance.

Poursuivant le Vice-président de PDCI-Renaissance a donné rendez-vous aux militants et sympathisants dudit mouvement, le samedi 30 mars dans la commune.

« Ici à Treichville, nous avons décidé de nous retrouver le samedi 30. C’est un rassemblement de tous ceux qui ont aimé le Président Houphouët, de son vivant ou après. Le rassemblement de tous ceux qui veulent que les valeurs du Père fondateur soient répandues dans toute la Côte d’Ivoire.

C’est ce qu’on a appelé le Rassemblement des Houphouëtistes pour le Développement et la Paix (Rhdp). C’est le Président Bédié qui nous a dit d’y aller, et nous sommes dedans, et nous allons rester dedans.

Quand on sort de la guerre, on ne peut pas avoir le même comportement qu’avant. Mettons-nous ensemble pour le développement de notre pays. En 2020, il n’y aura rien. Que Dieu vous bénisse, je vous remercie », a-il-conclu.
Commentaires


Comment