Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Politique
Article
Politique

Cri Panafricain: Bah Jean Enoch critique la gouvernance Ouattara et déplore la désunion de l’opposition

Publié le samedi 30 mars 2019  |  Abidjan.net
Bah
© Abidjan.net par DA
Bah Jean Enoch, Président du Congrès de la Renaissance Ivoirienne (Cri).


Le Président du Congrès de la Renaissance Ivoirienne (Cri) a animé une conférence de presse le jeudi 28 mars 2019 à Abidjan pour se prononcer sur l’actualité sociopolitique en Côte d’Ivoire.

Bah Jean Enoch a d’abord dénoncé, au plan économique, la corruption, népotisme, le délit d’initié…Au niveau social, il déplore la crise de l’école.

Pour le conférencier, la réconciliation nationale est au point mort, presqu’une illusion. Il s’insurge contre la présence des prisonniers et exilés politiques. De l’avis du CRI, l’opposition ivoirienne a démissionné par ses divisions, ce qui favorise le pouvoir en place.

‘’Le Cri décide de se lancer pour lutter contre situation. Il faut une nouvelle génération de leaders’’, a déclaré Bah Enoch.

Le CRI refuse la politique de l’Autriche. Il entend mener des actions significatives de terrain, proposer un projet de société (Renaissance) innovant qui va accélérer le développement socioéconomique en Côte d’Ivoire, sera présenté dans les prochains jours.

Que pense-t-il de la Reforme de la CEI ? ‘’C’est une exigence pour la Côte d’Ivoire, c’est une obligation pour le gouvernement. Cette CEI est polémique depuis 2010’’, indique-t-il, par ailleurs.

Le CRI n’envisage pas intégrer pour le moment une plateforme politique. ‘’ Tout ce qui se passe aujourd’hui, en termes de plateforme, c’est du leurre, ce n’est pas dans l’intérêt de la Côte d’Ivoire. Nous appelons le peuple à la vigilance’’.

La rentrée politique du CRI est prévue en mai.


DA
Commentaires


Comment