Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Politique
Article
Politique

Journée de reconnaissance et d’hommage au Président de la République par le Sud-comoé : larges extraits du discours de Kablan Duncan

Publié le vendredi 7 juin 2019  |  Abidjan.net
Cérémonie
© Autre presse par DR
Cérémonie d`hommage au Président de la République par le Sud-Comoé
Les populations du Sud-Comoé ont rendu un hommage au Président de la République Alassane Ouattara le 2 juin dernier à Grand-Bassam.


Les populations du Sud-Comoé ont rendu un hommage au Président de la République Alassane Ouattara le 2 juin dernier à Grand-Bassam. Ci-dessous, de larges extraits du discours du vice-président de la République Daniel Kablan Duncan.

Un avenir radieux pour Sud-Comoé

15 juillet 2017 - 2 juin 2019, deux années sont déjà passées après notre mémorable rassemblement ici même, à Grand-Bassam, première Capitale de la Côte d’Ivoire, pour rendre un vibrant hommage à cet illustre et digne fils de la Côte d’Ivoire. Nous voici donc réunis aujourd’hui pour réaffirmer et renouveler notre attachement à l’un des plus grands disciples du Président Félix Houphouët-Boigny qui fut Apôtre de la Paix et Père fondateur de la Côte d’Ivoire moderne.

Le rassemblement de ce jour trouve toute sa signification dans le symbolisme du « Amouman Mo », « Mo, Dada Mo », « Ayimin mo » et du « Kounou nitché », en un mot du « Merci pour les bienfaits de la veille ». Cela est d’autant plus justifié que l’action du bienfaiteur se renouvelle sans cesse.

Et comme vous le savez, ce symbolisme est bien ancré dans nos valeurs culturelles, au niveau de la région du Sud-Comoé.

Ainsi donc, de toute la région du Sud-Comoé, et de toute la Côte d’Ivoire, vous êtes venus chez vous, à Grand-Bassam, pour rendre inoubliable cette Journée de reconnaissance et d’hommage au Président de la République, S.E.M Alassane OUATTARA, grand bâtisseur de la Côte d’Ivoire émergente (…)

En ce qui concerne spécifiquement la région du Sud-Comoé, notre chère et belle région, vous me permettrez d’insister volontairement et particulièrement sur les principales réalisations, ainsi que sur les projets en cours et les projets futurs. Notre région a fortement renforcé sa position en devenant l’un des grands pôles de développement économique et social de notre pays.

Premièrement, au titre des projets déjà réalisés, je voudrais citer les investissements suivants :

• la réhabilitation complète de l’ancienne voie Abidjan-Grand-Bassam ;

• la construction, mais aussi l’éclairage complet de l’autoroute Abidjan-Grand-Bassam qui sera prolongée jusqu’à SAMO, puis jusqu’à la frontière du Ghana ;


• la voie autoroutière traversant Aboisso, notre capitale régionale ;

• l’élargissement et l’embellissement de la route Aboisso-Noé ;

• l’amélioration de l’approvisionnement en eau potable des villes d’Aboisso, de Bonoua et de Grand Bassam.

A partir du 27 juin 2019, il sera procédé à l’inauguration des quatre infrastructures suivantes dans la Zone Franche du VITIB :

• le bâtiment à usage de bureaux de 3 000m2 d’un montant de 12 milliards de FCFA ;

• le premier laboratoire d’analyse ADN en Côte d’Ivoire;

• l’usine pharmaceutique de la société Pharmanova pour la production de médicaments pour un investissement de 4,5 milliards de FCFA, avec 200 emplois directs ;

• le laboratoire Réseaux des télécommunications déjà fonctionnel.

En outre, et avant la fin de cette année, une seconde phase d’inauguration concernera les réalisations suivantes:

• l’unité d’assemblage d’ordinateurs dont l’achèvement est fixée à juillet 2019. Cette unité qui a une capacité de production de 10 000 ordinateurs par an créera 112 emplois

l’usine pharmaceutique de la société Africure pour la production de médicaments pour un investissement de 4,3 milliards de FCFA dont la mise en exploitation est fixée à octobre 2019, avec 200 emplois.
Deuxièmement, s’agissant des projets en cours de réalisation, ils concernent :

• la construction du « Lycée d’Excellence Alassane OUATTARA » avec internat, d’une capacité de 1 000 élèves, pour un coût de 14,7 milliards de FCFA qui accueillera ses premiers élèves à la rentrée scolaire de septembre 2019 ;

• l’aménagement et la réhabilitation des Voiries et Réseaux Divers (VRD) de la ville historique de Grand-Bassam pour un montant de 1,7 milliards de FCFA ; le chantier est déjà mis en place et les travaux débuteront effectivement après la fête du Ramadan ;

• le bitumage de la route Tiapoum-carrefour Aboisso-Noé de 33,5 km pour un montant de 37 milliards de FCFA ;
• le développement continu de la Zone industrielle de Bonoua où est notamment en cours d’installation une usine de transformation d’une capacité de production de près de 100 000 tonnes de cacao par an ;
• la rénovation de l’Hôpital Général de Grand-Bassam ;
• la construction de Centre Hospitalier régional d’Aboisso dont la première pierre a été posée par le Premier Ministre, le lundi 27 mai 2019, pour un coût d’environ 30 milliards de FCFA ;
• la réalisation de la première unité de production de 46 MW d’électricité à partir de la biomasse à Aboisso (c’est le cas du projet Biokala) ;
• la mise en place d’une zone touristique « prioritaire » dans la localité d’Assinie-Mafia ;
• la mise en exploitation de la mine d’or d’Aféma, à Mafféré.
Troisièmement, d’importants autres projets seront lancés dans les mois et années à venir pour le développement de la région. Il s’agit notamment de :

• la construction de l’Institut National de Formation des Agents de Santé (INFAS) à Aboisso ;
• la construction du village universitaire d’Adiaké ;
• la construction sur le site du VITIB d’un Centre de Congrès international, don du Gouvernement indien, sur 5 hectares avec notamment une salle de plénière de 3000 places ;
• la réhabilitation de tous les bâtiments historiques du quartier France pour un coût de 60 milliards de FCFA ;

• la réouverture de l’embouchure pour des investissements à hauteur de 20 milliards de FCFA ;
• la création d’un Port de pêche grâce à un don de Sa Majesté le Roi Mohamed VI que Dieu l’assiste du Maroc;

• la construction d’un important hôpital régional de cancérologie d’un coût de 70 milliards de FCFA, le cabinet chargé de la conception des plans architecturaux et des études techniques a été déjà sélectionné ;

• la construction à Grand-Bassam, par la société chinoise FOSUN, pour un montant de plus de 50 milliards de FCFA, d’une grande unité de production de médicaments génériques, notamment des antipaludéens et Anti rétroviraux ;

• la réalisation sur le site du VITIB de nouveaux investissements qui feront de Grand-Bassam la première ville numérique de Côte d’Ivoire, avec des investissements tels que : la construction de deux tours jumelles à usages de bureaux et de commerces, la construction d’un hôtel 4 étoiles, d’un parc de loisirs, de résidences de moyen et haut standing, d’un hangar de 30 000 m2 pour des chaines d’assemblage par le groupe tunisien Compagnie Financière Immobilière, le tout pour 90 milliards de FCFA.

Toutes ces réalisations, pour la seule région du Sud-Comoé, justifient amplement l’expression populaire de notre devoir de reconnaissance. N’est-ce pas ?

C’est pourquoi, nous devons toutes et tous dire un grand Merci au Président Alassane OUATTARA pour sa grande sollicitude pour notre région.

Je voudrais saisir l’opportunité de cette rencontre pour lancer, au nom du Président de la République, S.E.M Alassane OUATTARA, et au regard des évènements malheureux et douloureux survenus dans plusieurs endroits du pays, et récemment à Béoumi ; je voudrais dis-je, lancer un appel solennel à l’amour du prochain, à la cohésion sociale, au rassemblement et au « vivre ensemble », en un mot à la paix, en vue de permettre de poursuivre l’œuvre de construction de notre chère Côte d’Ivoire.
En effet, sans la paix, il ne peut y avoir de développement. Nous donc devons impérativement préserver la paix, l’entente et la cohésion sociale, porteuses de développement durable et de prospérité partagée. C’est l’héritage premier que nous a légué le Père-fondateur de la Côte d’Ivoire moderne, le Président Félix Houphouët-Boigny de qui nous nous réclamons tous. Car, comme il l’aimait à le répéter, « la paix n’est pas un mot, mais un comportement ». Fin de citation. N’est-ce pas ?
Je voudrais citer encore le Président Félix Houphouët-Boigny, qui disait en janvier 1992, je cite : « Nous devons donner l’exemple d’une oasis de Paix. Pour ce faire, tous nos frères doivent dépasser les petits problèmes de personnes pour s’atteler à la grande chose qui doit nous unir : bâtir une Côte d’Ivoire libre, indépendante, prospère et fraternelle ». Fin de citation.

C’est pour bâtir cette Côte d’Ivoire rêvée qu’a eu lieu la grande marche des femmes sur Grand-Bassam, femmes à qui nous devons également rendre un hommage mérité. N’est-ce pas ?

Je voudrais souligner que le Président de la République est à l’écoute et aux côtés du peuple ivoirien pour améliorer le quotidien de chaque Ivoirienne et de chaque Ivoirien. Il s’agit de faire en sorte que la Côte d’Ivoire continue d’être, dans « l’union, la discipline et le travail », la patience et la paix, un pays moderne et modèle, un pays où il fait bon vivre, un pays admiré, une destination prisée par les investisseurs tant nationaux et qu’étrangers.

Comme nous le savons tous, le Président de la République, S.E.M Alassane OUATTARA entend accélérer le développement de notre pays pour « faire de la Côte d’Ivoire un pays émergent à l’horizon 2020 ».

Mais cela ne sera possible que si, et seulement si, la paix, la stabilité et le développement de notre chère Côte d’Ivoire sont partagées par tous, Ivoiriennes, Ivoiriens et peuples frères africains et autres avec qui nous constituons, dans un brassage multiséculaire, une même communauté de destin.

Dans cette perspective, le Sud-Comoé a toujours été, et doit demeurer à l’avant-garde des efforts et initiatives de promotion de l’unité, du « vivre ensemble », de la paix et du progrès partagé en Côte d’Ivoire.

Car, c’est avec ces grandes valeurs, et dans la continuité du chemin déjà parcouru, que l’émergence de la Côte d’Ivoire sera plus rapidement à notre portée. N’est-ce pas ?

Merci ! Grand Merci !

Vive le Président Alassane OUATTARA !

Vive la Côte d’Ivoire !

Que Dieu bénisse la Côte d’Ivoire !
Commentaires
Playlist Politique
Toutes les vidéos Politique à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment