Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Allocution du président de l’université à l’occasion de l’inauguration de l’espace campus France par l’ambassadeur de France

Publié le lundi 24 juin 2019  |  Université AO
Inauguration
© Autre presse par DR
Inauguration de l’espace campus France par l’ambassadeur de France
Jeudi 20 juin 2019.Université Alassane Ouattara


- SEM l’Ambassadeur de France en Côte d’Ivoire,
- Monsieur le Représentant du Ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique,
- Monsieur le Consul honoraire de France à Bouaké,
- Madame la représentante du Maire de la ville de Bouaké,
- Madame et Monsieur les Vice-présidents,
- Monsieur le Représentant de la Directrice générale du CROU,
- Monsieur le Directeur du Contrôle de Gestion et de la Gouvernance,
- Monsieur le Directeur des Ressources Humaines,
- Madame et Messieurs les Doyens d’UFR,
- Mesdames et Messieurs les Directeurs et Chefs de services,
- Mesdames et Messieurs les Enseignants-Chercheurs et Chercheurs,
- Mesdames et Messieurs les Agents du personnel administratif et technique,
- Chers amis de la Presse,
- Chères étudiantes, chers étudiants,
- Honorables invités,
Mesdames, Messieurs,

Le Professeur Jacques Saint-Pierre, prix Hermès en enseignement de l’Université de Laval au Canada, dans son analyse sur l’Université comme entité moderne, admet avec raison que si « l’université doit continuer à consacrer la part essentielle de son effort à l’enseignement et à la recherche désintéressée», elle doit aussi « entretenir des contacts fertilisants avec tous les milieux, spécialement les milieux économiques et sociaux » et « intégrer son action dans un effort global et concerté, dirigé vers le développement et l’épanouissement de la société». Ce que le Professeur Saint-Pierre a omis de préciser à grands traits, c’est la nécessité de nouer des partenariats avec les milieux diplomatiques qu’appelle le caractère fécond des projets et des dons issus de la coopération Franco-ivoirienne, à travers les projets AGURES, AMRUGE, C2D, en direction des Universités de Côte d’Ivoire, particulièrement de l’Université Alassane Ouattara.
C’est pourquoi, tous les acteurs de l’Institution se joignent à moi pour accueillir avec une joie immense, empreinte d’une reconnaissance diplomatiquement et publiquement exprimée, SEM Gilles HUBERSON, Ambassadeur de France en Côte d’Ivoire.

Cette visite de SEM Gilles HUBERSON, qui s’inscrit dans le partenariat séculaire entre la France et la Côte d’Ivoire, vient sceller définitivement les liens de coopération qui unissent l’UAO à l’Ambassade de France.
En effet, comme ces philosophes alchimistes qui avaient le privilège de transformer de simples métaux en lingots d’or, nous assistons, avec l’implication décisive des ambassadeurs qui se sont succédé à la tête de l’Ambassade de France, à une transformation qualitative de l’Université Alassane Ouattara à travers l’installation des salles multimédias du Campus numérique partenaire, le 23 janvier 2015, par SEM Gorges Serre et l’Antenne de Campus France, inaugurée aujourd’hui, 20 juin 2019, par SEM Gilles Huberson.

Campus France, qui se situait dans le lointain, est venu se loger dans la proximité académique des étudiants de l’intérieur de la Côte d’Ivoire, leur donnant ainsi la possibilité de voir disparaître les coûts et les risques liés à leur déplacement et séjour à Abidjan. Ils peuvent ainsi maximiser leurs chances de succès aux entretiens et réaliser leur rêve d’aller cueillir les fruits du savoir sur les plus hautes branches de l’arbre de la connaissance psychanalysée, implanté en France.
Désormais installé dans les locaux de l’UAO, au Campus 1, Campus France, faut-il le préciser, constitue l’une des pierres philosophales de la francophonie scientifique qui a atteint son apothéose avec ce qu’il convient d’appeler le hub scientifique franco-africain, plus spécifiquement franco-ivoirien.

C’est le lieu de remercier le Président de la République de Côte d’Ivoire, M. Alassane Ouattara et le Président français, M. Emmanuel Macron, qui ont pris l’option, à travers l’institution du hub franco-ivoirien pour l’éducation, d’autoriser, entre autres, le développement de partenariats franco-ivoiriens par le jumelage des meilleurs établissements français et ivoiriens et d’offrir un cadre propre à accueillir une demande singulièrement forte de la part des Ivoiriens désireux de poursuivre des études supérieures en France.

Le Master International d’Entomologie médicale et vétérinaire (MIE), créé en collaboration avec l’Université de Montpellier, l’IRD et hébergé par le Centre d’Entomologie Médicale et Vétérinaire (CEMV) de l’Université Alassane Ouattara depuis 2015, en est la parfaite illustration. Il a la particularité de sanctionner une formation effectuée sur le sol ivoirien par un diplôme français.
Je profite de l’occasion pour remercier, de manière singulière, le Ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, le Dr Albert Toikeusse MABRI, dont l’intérêt pour la coopération scientifique est à la mesure de ses actions d’envergure pour la pacification de l’espace universitaire.

Je tiens à féliciter les nouveaux diplômés du Master International d’Entomologie médicale et vétérinaire qui recevront leurs diplômes au cours de cette cérémonie.
À travers le prisme relativement étroit que nous offre, ici à l’UAO, ce Master International et la Chaire UNESCO de Bioéthique, qui vous ouvrira ses portes pour la circonstance, se profile une osmose réussie de la scientophilie à la française et de la francophilie scientifique. Cette Chaire, qui a pour mission de promouvoir l’éthique en ses dimensions multiples, bioémédicale, technologique, économique et communicationnelle, est la première du genre dans le monde francophone. Avec l’implication décisive de l’IRD dans ses programmes de recherche, à travers d’éminents chercheurs tels que Jean-Marc Hougard et Marc Egrot, la Chaire UNESCO de Bioéthique pourrait constituer un maillon important du Hub franco-ivoirien.

C’est le lieu de réitérer les remerciements de l’UAO à SEM l’Ambassadeur de France pour cette autre marque d’humanisme que nous souhaitons voir se manifester aussi en faveur des enseignants-chercheurs, qui fondent beaucoup d’espoir sur la dynamique du hub scientifique.
En effet, appelés constamment à mettre à jour et au jour leurs savoirs via des séminaires, des colloques internationaux, des séjours scientifiques à l’étranger, des efforts dans le sens de l’accroissement de la mobilité scientifique par la délivrance de visas long séjour aux chercheurs et aux enseignants-chercheurs augureraient de lendemains meilleurs pour l’enseignement supérieur et la recherche scientifique.
Excellence, Monsieur l’Ambassadeur,
Mesdames et Messieurs,

Je voudrais, à présent, adresser mes sincères remerciements à la délégation diplomatique, à l’équipe de Campus France, particulièrement à M. Stéphan Orivel, notre perpétuel et admirable interlocuteur, à Mme Marie-Laure Allain, pour ses conseils avisés, à M. Jean-Marc Hougard, Représentant de l’IRD en Côte d’Ivoire, qui a permis de booster la recherche au sein de la Chaire UNESCO de Bioéthique et à tous les acteurs impliqués dans l’organisation du Master International d’Entomologie médicale et vétérinaire. Je pense au Directeur du CEMV, le Professeur Alphonse Kadjo, à toute son équipe et à Mme Florence Fournet. Je ne saurais oublier le Professeur Merawa, Magister du LMD en Côte d’Ivoire et figure de proue du C2D, secteur Enseignement supérieur et Recherche scientifique, pour l’exemplarité de son travail.

Comment ne pas remercier toutes les autorités de la ville de Bouaké, avec à leur tête, le Préfet de région, M. Tuo Fozié et le Maire, M. Nicolas Djibo ?
Je remercie, enfin, tous les membres du Comité d’organisation de cette cérémonie.
Excellence Monsieur l’Ambassadeur, pour cette année 2019, j’ai formé le vœu de voir l’accroissement des performances de l’Université Alassane Ouattara et la pratique de l’excellence, devenir une vertu, un état d’esprit qui structure le mode d’être de chaque acteur de cette Institution. Avec vous, à nos côtés, je puis affirmer, sans risque de me tromper, que nous sommes sur la voie royale qui nous y conduit allègrement.
Je vous remercie.

Professeur Lazare Poamé
Commentaires
Playlist Société
Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment