Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Politique
Article
Politique

Politique/ AN 1 du mouvement Sur les Traces d’houphouët Boigny: Adjoumani Kobenan ’’ Notre message a trouvé un écho très favorable sur toute l’étendue du territoire national’’

Publié le jeudi 4 juillet 2019  |  Partis Politiques
Politique:
© Abidjan.net par CK
Politique: Célébration de l`an 1 du mouvement Sur les Traces d`Houphouët Boigny
Une forte délégation du Rhdp a pris part ce mercredi 03 juillet à la cérémonie marquant les 1 an de célébration de l`anniversaire du mouvement Sur les Traces d`Houphouët Boigny à l`espace CP1 dans la commune de Yopougon. Photo : Adjoumani Kobenan, président du mouvement ur les Traces d`Houphouët Boigny


A l’occasion de la célébration du premier anniversaire du mouvement politique Sur les Traces d’houphouët Boigny, qui s’est tenue ce mercredi 03 juillet à l’espace CP1 dans la commune de Yopougon, le premier responsable dudit mouvement, Adjoumani Kobenan s’est dit heureux car son message a été entendu. Nous vous proposons l’intégralité de son discours.


Militants du RHDP, je vous salue !

Fiers ivoiriens, fiers houphouétistes, je vous salue !

Militants et sympathisants de notre grand parti, je vous salue et je vous félicite pour votre courage, pour votre audace, pour votre lucidité politique et pour votre amour pour la paix et pour la Côte d’Ivoire.

Je vous salue, pour votre mobilisation exceptionnelle de ce jour.

Merci, merci, merci et mille fois merci ! Car, vous êtes des précurseurs, des battants, des hommes et des femmes de conviction et de vision.

L’aventure a commencé il y a juste un an. Un an, jour pour jour, que nous avons osé, un an que nous avons pris nos responsabilités dans un contexte politique où tous les projecteurs étaient braqués sur nous et parfois contre nous.



Il y a juste un an, d’aucuns voulaient nous écraser d’un grand et violent coup de patte ; un an qu’on a voulu nous enfermer dans les placards du silence ; un an qu’on a voulu noyer notre cri en faveur du rassemblement et de la paix, un an enfin qu’on a voulu nous enterrer vivant, parce que nous avons osé exprimer ouvertement et publiquement notre attachement au RHDP et notre adhésion à la vision politique incarnée par le Président Alassane Ouattara. D’aucuns ont même tenté de banaliser et d’ironiser en avançant que notre initiative était un « non-événement », un acte suicidaire et désespéré, voire une folie politique. Mais, malgré toutes les formes de menaces et les pressions de toutes sortes, nous avons tenu.

Oui, nous étions persuadés, convaincus que nous étions sur la bonne voie et l’adhésion massive des populations à chaque étape de nos tournées a été pour nous un précieux réconfort, un remontant moral et psychologique.

Merci pour tant d’effort déployé, merci pour tant de sacrifices consentis, merci pour tout, merci à chacun et à chacune d’entre vous, merci à tous !





Mesdames et Messieurs,

Aujourd’hui, la vérité a rattrapé le mensonge. La lumière a jailli de l’obscurantisme politique. Les faits et l’histoire nous rapportent la preuve irréfutable que c’est vous, c’est nous qui sommes dans la vérité. Car, celui qui s’inscrit dans la vision politique du Président Houphouët-Boigny ne se perd jamais.

Toutes les grandes figures du PDCI-RDA sont désormais au RHDP. C’est par vagues de centaines, de milliers que les militants du PDCI-RDA affluent vers le RHDP, démontrant ainsi que nous avons eu raison de nous engager très tôt dans cette direction.

Notre message a été entendu. Notre message a trouvé un écho très favorable sur toute l’étendue du territoire national.





Mesdames et Messieurs,

Je voudrais insister car, ce parcours n’a vraiment pas été un cours d’eau tranquille. Des coups et des coups bas, nous en avons essuyés. Des calomnies, des injures, des propos méprisants, malveillants, révoltants, offensants, nous avons connu tout cela. Mais, nous ne nous sommes pas laissé décourager ni attendrir, parce que nous avions pour nous, notre conviction ; parce que nous étions encadrés par le Président Alassane Ouattara et le Président du Directoire du RHDP, le Premier Ministre Amadou Coulibaly qui nous entouraient de leurs sages conseils, qui arrosaient nos efforts et notre conviction par des encouragements salvateurs et vivifiants.




Mesdames et Messieurs,

Nous sommes des soldats du RHDP. Nous affectionnons le contact avec la base. Le terrain est notre cœur de cible.

C’est pourquoi, dès les premiers instants, lorsque l’on a tenté de nous distraire avec des propos du genre « les militants du PDCI-RDA n’adhèrent pas ou ne sont pas prêts pour le RHDP », nous n’avons pas hésité à prendre notre bâton de pèlerin pour aller expliquer la réalité des choses sur le terrain.

Nous sommes allés à Brobo, à Divo, à Gagnoa, Ouragahio, Bondoukou, Bouaké, Tiébissou, Issia, Kouibly, Logoualé, Boundiali, Korhogo, nous avons parcouru tous les quartiers d’Abidjan pour porter partout le message d’unité, l’appel au rassemblement du Président Alassane Ouattara.

Partout, le « oui » en faveur du rassemblement des enfants d’Houphouët-Boigny, le « oui » en faveur de la création du RHDP a été retentissant, saisissant, massif et manifeste.

Les ivoiriens dans leur ensemble ont exprimé leur soif de paix, et d’unité. Ils ont déclaré être totalement en phase avec la vision du Président Alassane Ouattara qui souhaite le rassemblement, dans un même creuset politique, de tous les ivoiriens qui ont en partage la philosophie de paix et de développement du Président Houphouët-Boigny.






Distinguées personnalités,

Mesdames et Messieurs les Ministres,

Mesdames et Messieurs les élus,

Aujourd’hui, ma joie est grande, elle déborde même, car notre objectif a été atteint avec la création du parti unifié RHDP qui a été porté sur les fonts baptismaux le 26 janvier 2019. Nous sommes aujourd’hui la plus importante force politique du pays. Avec le plus grand nombre de députés, le plus grand nombre de sénateurs, le plus grand nombre de maires, le plus grand nombre de présidents de conseils régionaux, nous sommes présents aux quatre coins du territoire national. Au sud, au nord, à l’est, à l’ouest et au centre, nous avons des élus et des représentants partout, confortant ainsi notre assise nationale.

D’ailleurs, la commune qui nous accueille ce jour est dirigée par un maire RHDP. Et je voudrais saluer au passage, le ministre Koné Kafana. Notre présence ici est un message en soi. Le RHDP est une force politique qui s’enracine partout.

C’est le lieu d’inviter les uns et les autres à dépassionner le débat politique. La politique doit rester un jeu qui ne doit pas mettre notre fraternité entre parenthèses, ni mettre à mal la cohésion nationale.





Chers militants, chers militantes du RHDP,

Le RHDP n’est pas un parti sectaire. Il est une force qui rassemble les ivoiriens de toutes les origines et de toutes les conditions sociales. Le RHDP n’est pas à la recherche d’une alliance de circonstance ou de plateforme conjecturelle. Mais, un parti politique qui veut nouer une alliance solide, pérenne avec le peuple de Côte d’Ivoire.




Mesdames et Messieurs,

Je voudrais aussi, de façon tout à fait spéciale, saluer et remercier du fond du cœur, pour son appui constant, pour ses sages conseils et pour le soutien qu’il nous a toujours manifestés, mon cher grand frère, mon patron, SEM le Premier Ministre Amadou Gon Coulibaly, Chef du Gouvernement et Président du Directoire du RHDP.

Un homme de conviction, un homme de mission qui œuvre auprès du Président de la République, dans la réalisation de nos objectifs communs : une Côte d’Ivoire rassemblée autour du Président Alassane Ouattara pour poursuivre l’œuvre harmonieuse de développement.

Je voudrais associer à ces remerciements, des personnalités politiques du RHDP : Madame le Ministre Kandia Camara, Madame le Ministre Anne Ouloto, Monsieur le Ministre Amadou Koné, le « diamant noir » Adama Bictogo et bien d’autres dont le soutien ne nous a jamais fait défaut. Qu’ils trouvent ici l’expression de notre reconnaissance et de notre infinie gratitude.




Comment célébrer cette date anniversaire, sans saluer de façon vive, tous ces compagnons de lutte, Amédé Kouakou, Danho Paulin, Habonouan Kouakou, Kramo Kouassi, tous ces députés, ces maires, ces sénateurs, ces présidents de conseils régionaux, tous ces hauts cadres et autres militants et militantes qui ont cru en ce combat et qui l’ont mené jusqu’à terme ?



Comment ne pas rendre un hommage mérité à toutes ces figures emblématiques du PDCI-RDA d’Houphouët-Boigny, à l’image de Lenissongui Coulibaly, d’Ehui Koutoua Bernard, de Silué Kagnon, de Michel Coffi Benoît, du doyen Benzème, de Manou Bi et tous ces vaillants militants qui ont opéré cette ruée vers le RHDP ?




Que dire de nos vaillantes femmes, Mme Ehui Agnéro, Mme Oulaï Madeleine, Mme Touré Massara et leur cadette Affoué Delphine qui ont bravé toutes ces injures et menaces pour nous suivre dans ce combat ?



Quant aux jeunes, n’en parlons pas, ils ont été tout simplement formidables.





Mesdames et Messieurs,

La Côte d’Ivoire change et les mentalités doivent aller avec. Ceux qui sont encore accrochés aux clichés du passé nous accusaient, hier, d’avoir trahi.

Mais, face au vent de ralliement qui souffle en direction du RHDP, nous sommes fondés à nous demander, aujourd’hui si en définitive, ce n’est pas nous qu’on a voulu trahir, si ce n’est pas la majorité qu’on a voulu obliger à marcher à pas forcés dans une direction, pour assouvir des ambitions politiques égoïstes de certains individus.

Le Président Houphouët-Boigny, lui-même, de son vivant ne sous a-t-il pas dit qu’après sa mort, c’est à une équipe qu’il confierait la gestion du pays. C’est dans cette vision que s’inscrit aujourd’hui le Président Alassane Ouattara et c’est pourquoi nous devons être une équipe rassemblée autour du Président de la République.






Mesdames et Messieurs,

Par ses réalisations à la tête du pays, par les performances économiques qu’il affiche et par ses initiatives en faveur de la paix et de l’unité des ivoiriens, le Président Alassane Ouattara démontre qu’il est un digne fils du Président Houphouët-Boigny.

Voyez vous-même, chers habitants de Yopougon et d’ailleurs, comment le visage de vos communes est en train de changer, toutes les infrastructures construites ou réhabilitées (routes, assainissements, adduction d’eau, aménagements urbains, environnement, modernisation et notamment l’agrandissement de la zone industrielle de Yopougon, pour offrir plus de travail aux jeunes), tout cela a été fait pour vous offrir un meilleur confort de vie de tous les jours.


Mesdames et Messieurs,

Je voudrais ici, en ces lieux chargés d’histoire dire merci et rendre un hommage des plus appuyés et sincères au Président Alassane Ouattara.

Un fils digne, un fils grand qui a décidé de maintenir vaille que vaille le cap du rassemblement des enfants d’Houphouët-Boigny. Le RHDP est le plus bel hommage que l’on puisse rendre à Houphouët-Boigny pour ses œuvres. Celui qui est Houphouétiste ne peut être contre le RHDP, parce qu’au RHDP, nous prônons le dialogue, la tolérance, parce qu’au RHDP notre programme est de bâtir dans la paix une Côte d’Ivoire prospère et solidaire.

Nous ne voulons pas d’un pays où l’on stigmatise les citoyens, où l’on appelle à la haine de l’étranger. Nous voulons une Côte d’Ivoire rassemblée et réconciliée avec les valeurs du travail.


Mesdames et Messieurs,

Le Président de la République aime profondément la Côte d’Ivoire, il est attaché à la paix. Chaque jour, il subit beaucoup d’attaques et de calomnies. Mais, le chef a toujours fait preuve de retenue. Des gens, en effet, se promènent partout pour répandre que le Président Alassane Ouattara leur aurait fait une promesse et que c’est parce que cette prétendue promesse n’aurait pas été tenue qu’ils vont dans tous les sens, qu’ils veulent même brûler le pays.

Mais, je voudrais rappeler à tous et surtout à ceux qui réclament à corps et à cris la démocratie, que la transmission du pouvoir dans notre République ne se fait pas au moyen de promesses. Il faut aller à des élections pour conquérir le pouvoir d’Etat et gouverner car, si on transmettait le pouvoir avec des promesses, de quelle utilité serait le débat actuel autour de la CEI ? L’existence même de la CEI, dont on réclame tant l’impartialité aurait-elle un sens ?

Le Président Alassane Ouattara nous indique la voie de la démocratie et non la voie des successions monarchiques. Suivons-le et notre pays ira toujours de l’avant.




Mesdames et Messieurs,

Pour 2020, nous voulons ici prendre l’engagement devant le président de notre parti et le président du Directoire que nous allons nous investir totalement, nous allons jouer notre partition, nous allons véhiculer le message du RHDP du nord au sud, de l’est à l’ouest en passant par le centre. Aucun centimètre carré du territoire national n’échappera à notre action. Car en 2020, la victoire est le maître mot et nous ferons tout pour convaincre les électeurs et gagner, pour rehausser davantage la Côte d’Ivoire encore plus unie, plus belle, plus rayonnante et plus prospère.

Je voudrais pour terminer, lancer à la classe politique, un appel au ressaisissement, à l’apaisement et à la concorde. Nous devons nous préparer à aller à des élections et non à une confrontation. Les ivoiriens attendent de la classe politique un sursaut.

Nous devons montrer un nouveau visage, manifester plus d’amour pour notre pays, plus d’intérêt pour la paix en Côte d’Ivoire. Nous devons donc désarmer nos cœurs et nous inscrire dans une démarche politique qui mette au dessus de tout, l’intérêt supérieur de la nation.


Nous devons bannir à jamais les mots « guerre », « coups d’Etat », « violence », les discours sectaires et les appels à la révolte.

Nous ne devons jamais perdre de vue que la Côte d’Ivoire, que nous a léguée le Président Houphouët-Boigny, est notre bien le plus précieux.

Pour notre part au RHDP, notre leitmotiv reste toujours la paix, l’unité, le rassemblement et la cohésion sociale.

Je voudrais donc demander à la classe politique de ne jamais se débâtir de cette trajectoire en dépit de nos divergences politiques. Car, nos différences doivent être source d’enrichissement plutôt qu’une cause de division.

C’est le message d’amour et de fraternité que je voudrais vous lancer depuis Yopougon et dire qu’au RHDP, nous sommes prêts pour la paix et pour le développement.


Je vous remercie !
Commentaires
Playlist Politique
Toutes les vidéos Politique à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment