Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Politique
Article
Politique

Côte d’Ivoire: « on n’est pas du tout indépendant», selon l’opposant Mamadou Koulibaly

Publié le jeudi 8 aout 2019  |  APA
Politique
© Autre presse par DR
Politique nationale: Mamadou Koulibaly président du Lider (liberté et démocratie pour la République)


La Côte d'Ivoire « n'est pas du tout indépendante, ni politiquement, ni économiquement», a affirmé jeudi à Abidjan, l'opposant ivoirien Mamadou Koulibaly estimant que « nous avons vécu dans l'illusion d'être indépendant pendant 60 ans».

M. Koulibaly s'exprimait dans sa traditionnelle Web-Emission dénommée « Jeudi, c'est Koulibaly», dans laquelle il analyse chaque semaine un sujet de l'actualité ivoirienne. La Côte d'Ivoire a célébré mercredi l'an 59 de son accession à l'indépendance au cours d'une cérémonie solennelle présidée à Treichville dans le sud d'Abidjan par le président ivoirien Alassane Ouattara.

« Le 07 août, nous fêtons l'indépendance de la Côte d'Ivoire. Mais, vous savez très bien qu'on n'est pas indépendant du tout. Non, je ne crois pas que ce soit une fête d'indépendance. Cette indépendance, n'est ni politique parce que politiquement, nous sommes encore sous l'étau... On n'a ni l'indépendance économique, ni monétaire, ni fiscale », a soutenu M. Koulibaly qui a été pendant une décennie le président de l'Assemblée nationale ivoirienne sous le régime de la refondation de Laurent Gbagbo.

Démontrant cette position, M. Koulibaly a dénoncé une forme de sujétion des pays africains, en particulier de la Côte d'Ivoire à la France (l'ancienne puissance coloniale).

« Avez-vous déjà vu la Côte d'Ivoire dans ses propres difficultés introduire une résolution aux Nations-Unies ? C'est toujours la France qui introduit pour nous. 80% des travaux des membres du conseil de sécurité des Nations-Unies portent sur les pays africains. Mais très rarement les pays africains portent eux-mêmes leurs problèmes devant les instances de l'ONU. Donc, l'indépendance, il faut l'arrêter on ne l'est pas», a expliqué M. Koulibaly.

« L'indépendance économique, alors là, c'est la catastrophe. Le système a été mis en place pour que l'on vienne pomper les richesses ici pour aller enrichir d'autres peuples ailleurs. Et le système monétaire a été mis en place pour que nous puissions vivre éternellement des importations. Ça oblige nos États à aller s'endetter. On n'a ni l'indépendance économique, ni monétaire, ni fiscale », a-t-il critiqué proposant des « dispositions à prendre» pour être réellement indépendant.

« Économiquement, ouvrons notre pays. Quand je dis d'ouvrir le pays, je ne dis pas d'ouvrir les frontières d'abord. Mais, entre nous ici, les citoyens de ce pays doivent être propriétaires de ce pays. Ça commence par le sol, le sous-sol, l'agriculture. Ils font le cacao, donnez-leur les titres fonciers. Comme ça ils se sentent aussi propriétaires de la Côte d'Ivoire. Ouvrez les frontières à nos amitiés. Que tous ces pays viennent investir », a, entre autres proposé l'ancien président du parlement ivoirien.

« Pour l'indépendance monétaire, arrêtons avec ce franc CFA. Ayons le courage de créer notre monnaie nationale et gérons cette monnaie nationale comme de grands garçons et après, si vous voulez, on fait l'intégration avec les autres », a, par ailleurs, suggéré M. Koulibaly.

LB/ls/APA
Commentaires
Playlist Politique
Toutes les vidéos Politique à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment