Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

A la veille de la Tabaski, le marché de Bocanda n’est pas encore approvisionné en mouton

Publié le samedi 10 aout 2019  |  AIP
11e
© Abidjan.net par CK
11e édition de la "Foire de Tabaski"
Le lancement officiel de la foire de la Tabaski a eu lieu ce vendredi 9 août à l’abattoir de Port-Bouët en présence de Dr Méité Alioun Zoumana, directeur de cabinet du ministre des Ressources animales et halieutiques, Yéo Klétioloma, vice gouverneur du district autonome d’Abidjan, représentant le ministre-gouverneur Robert Beugré Mambé et plusieurs associations de vendeurs de bétail


Bocanda - L’Imam de la deuxième mosquée de Bocanda, El hadj Samanké Abdoulaye, a confié vendredi à l’AIP que les musulmans de cette localité qui s’apprêtent à fêter Tabaski, dimanche, éprouvent d’énormes difficultés pour avoir un bélier parce que ces bêtes sont rares sur le marché local.

"Les fidèles musulmans préparent cette fête du partage spirituellement, dans la foi et dans la joie. Malheureusement, le mouton qu’ils doivent immoler ce jour-là, pour manifester leur foi, en mémoire de l’acte d’Abraham, n’est pas disponible sur notre marché. Bocanda est différent des autres localités. Ailleurs, des commerçants approvisionnent les marchés", a expliqué le guide religieux.

Face à cette situation, le prix de la bête revient cher. "Chez nous, chacun se débrouille pour avoir son mouton. Un animal qu’on peut acheter à 80.000 FCFA à Abidjan ou à Bouaké se vend à 150.000 FCFA à Bocanda, ce qui n’est pas à la portée de toutes les bourses", a-t-il déploré.

L’Imam a souhaité donc que des opérateurs économiques pensent à l’approvisionnement du marché de Bocanda en bétail pour faciliter la tâche aux musulmans en cette période où la demande est très forte.

(AIP)

kkc/ena/cmas
Commentaires
Playlist Société
Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment