Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Recomposition de la CEI : De l’équilibre de la commission à la suppression de la notion « Représentant de… »

Publié le vendredi 23 aout 2019  |  Fraternité Matin
Claude
© Abidjan.net par Atapointe
Claude Bartolone, président de l`assemblée nationale française devant les députés ivoiriens
Abidjan le 24 Octobre 2014. Claude Bartolone, président de l`assemblée nationale française en visite en Côte d`ivoire s`est rendu à l`hémicycle. Il s`est entretenu avec son homologue ivoirien Guillaume Soro


Le projet de loi sur la recomposition de la Commission électorale indépendante (Cei) a été adopté le 30 juillet 2019, en séance plénière au Parlement ivoirien, à une large majorité avec 124 voix pour, 78 voix contre et une abstention.

S’approprier la lettre et l’esprit de la nouvelle loi portant recomposition de la Commission électorale indépendante (Cei) s’avère un exercice intéressant au regard des interprétations de la classe politique, des organisations de la société. Et surtout des écrits qui en découlent dans la presse ivoirienne.

Dans cette loi, il est bon de le souligner, le législateur ivoirien a pris le soin de supprimer, la notion de « Représentant de… » contrairement à l’ancienne loi. Il est donc question dans la nouvelle loi de la notion de « Personnalité proposée par… ». Et cela, pour dit-on, explique l’Honorable Abdoulaye Sidibé, président de la Commission des affaires générale et institutionnelle (Cagci), garantir l’indépendance des personnalités désigner pour exercer dans la commission centrale, les commissions régionales, les commissions départementales et les commissions sous-préfectorales ou communales.
... suite de l'article sur Fraternité Matin

Commentaires
Playlist Société
Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment