Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Politique
Article
Politique

FPI/ Pour son réalisme et lucidité politiques : Affi N’Guessan combattu et isolé / Ce que ‘’les GOR’’ lui réservent !

Publié le jeudi 12 septembre 2019  |  L’Essor Ivoirien


Au FPI de Laurent Gbagbo, les ‘’GOR’’, c’est-à-dire les ‘’Gbagbo ou rien’’ suspectent tout le monde de pactiser avec le pouvoir RHDP. Ces suspicions illégitimes seraient aujourd’hui la source du désamour entre les ‘’GOR’’ et l’ancien Premier ministre et ex-compagnon de Laurent Gbagbo, Pascal Affi N’Guessan.

Qu’on l’aime ou qu’on ne l’aime pas du tout dans le cercle restreint de Laurent Gbagbo, l’ancien Premier ministre Pascal Affi N’Guessan est un opposant qui garde toute sa lucidité et réalisme politiques. Et il est pour une opposition participative. Pour ‘’éclairer’’ le pouvoir de ses critiques ‘’civilisées’’, empreintes du bon ton, de la courtoisie et du respect mutuel. Et donc pas de déclarations déplacées et à l’emporte-pièce. Pour avoir saisi la main tendue du pouvoir RHDP en acceptant d’envoyer des représentants de sa plateforme politique à la Commission électorale indépendante (CEI) pour jouer son rôle de contre-pouvoir pour ne pas avoir un organe d’organisation monocolore pour les prochaines joutes électorales, Pascal Affi N’Guessan est devenu la cible à ‘’abattre’’ de ses alliés d’hier. Comme chefs d’accusation : collaboration ou intelligence avec l’ennemi commun, le pouvoir RHDP, haute trahison du combat de Laurent Gbagbo, le président-fondateur du ‘’vrai’’ FPI, ‘’séchage de ses habits là où brille le soleil’’ pour paraphraser un éminent homme politique de ce pays, Augustin Laurent Dona-Fologo. Les ‘’GOR’’ seraient prêts pour ces raisons, à le livrer à la vindicte populaire de tous les ‘’obligés’’ de Laurent Gbagbo. En attendant le ‘’lynchage politique’’ qu’ils préparent minutieusement pour leurs prochains meetings, ce ‘’morceau’’ du FPI qui lui fait confiance, est en train d’être vidé de sa substance, de ses bras valides. Agnès Monnet, Michel Amani N’Guessan et autres ont depuis retourné leur veste et organisent au grand jour une ‘’saignée humaine’’, des départs massifs au FPI, version Laurent Gbagbo. L’objectif recherché est de faire du FPI de Pascal Affi N’Guessan, une coquille vide. Il doit donc, selon les GOR, payer cash sa trahison, ses accointances avec le pouvoir d’Abidjan puisque guidé, ajoutent-ils, par ses intérêts personnels et égoïstes. Même l’annulation du meeting du 14 septembre 2019 au Palais des Sports, que le PDCI et le FPI devraient animer ensemble, les ‘’GOR’’ voient une main complice ou souterraine de l’allié du pouvoir Ouattara contre l’opposition significative, l’ombre de Pascal Affi N’Guessan. Qui chercherait aussi au-delà des querelles intestines au FPI, une revanche et vengeance contre le président du PDCI-RDA, Aimé Henri Konan Bédié qui l’aurait lâché aujourd’hui, au profit de Laurent Gbagbo. Derrière donc cette annulation, le FPI et le PDCI voient un coup de pouce de Pascal Affi N’Guessan, considéré comme le bras séculier du pouvoir Ouattara dont il ferait le jeu au sein de cette opposition. Pascal Affi N’Guessan, préviennent les ‘’GOR’’, sera combattu, isolé et ne sera rien sur l’échiquier politique ivoirien, se bombent-ils la poitrine de nos jours. Pascal Affi N’Guessan n’est pas né de la dernière pluie et saura mener la contre-offensive même si on veut le bannir, l’éjecter du parti qu’il dirige pour le réduire à rien.

Igor Wawayou
Commentaires
Playlist Politique
Toutes les vidéos Politique à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment