Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Art et Culture

Interview-Claire Bahi, «Yôrôbô» des femmes, dit ses vérités sur Arafat et les Chinois : «Ce 14 septembre on va se laisser»

Publié le vendredi 13 septembre 2019  |  L’intelligent d’Abidjan
Showbiz
© Abidjan.net par Cyprien K.
Showbiz : Claire Bahi reporte son concert en hommage à Arafat dj
L`artiste Claire Bahi, appelée communément la première dame du Coupé-décalé a annoncé au cours d`une conférence de presse ce jeudi, le report de son concert initialement prévu pour le 30 août prochain


Samedi 14 septembre 2019, Claire Bahi, la Mama du Coupé-décalé, est en concert pour marquer ses dix ans de carrière musicale. Dans cette interview, l’artiste dit dans cette interview comment les choses vont se dérouler, et revient sur ses rapports avec Dj Arafat.

Comment préparez-vous le concert du samedi 14 septembre 2019 marquant vos dix ans de carrière musicale?

Déjà, j’aimerais rappeler que nous préparons le concert depuis 03 mois. Puisqu’on devait le faire le 30 août 2019. Malheureusement, vous savez l’homme décide et Dieu dispose. J’ai perdu cet ami-là même, ce mentor qui m’a encouragée, qui m’a dit ’’Claire Bahi, écoute : ça fait 10 ans que tu dis tu es la ‘’MAMA’’, j’ai toujours dit que tu es la Yôrôbô des femmes". C’est comme ça, il me taquinait, et il a dit qu’il était temps de faire le concert maintenant. On avait décidé comme ça ensemble avec le staff et avec Dj Arafat, de le faire. Malheureusement, il n’est plus. Je suis fin prête pour le 14 septembre 2019 puisque, ce sont des choses qui étaient pratiquement préparées. C’est vrai que n’est pas facile pour moi, mais comme DJ Arafat était un battant lui-même, je suis assez prête pour donner le meilleur de moi-même pour mes 10 ans de carrière et surtout rendre hommage à mon ami.

Quels sont les désagréments que la mort de Dj Arafat a pu causer à votre organisation ?

Le désagrément est que c’est déjà, sa perte. C’est sa perte pourquoi ? Parce qu’on préparait un truc ensemble. On était en train de faire un nouveau morceau ensemble, qui, vous le connaissez, il dit on appelle ça ‘’Les aigris’’. Donc, c’était quelque chose que je ne voulais pas dire. Voilà pourquoi, je refusais souvent les interviews, parce que j’étais traumatisée surtout sur le choc jusqu’à présent. Mais, j’ai pris la force, c’est-à-dire en priant Dieu et en pensant à lui pour dire que lui-même est déjà un bosseur. Il est mort pendant même qu’il bossait parce que c'est après son concert, que Arafat est tombé. Pour dire que c’est quelqu’un qui ne baissait jamais les bras, et je ne pense pas qu’il veuille me voir couler aussi. Du coup, le désagrément déjà, c’est sa perte et en même temps, ce qui nous a fatigués, est que beaucoup de personnes étaient prêtes. Toofan qui devait venir, ils ont un truc aussi le 14 septembre. À part cela, les artistes internationaux que j’ai invités, viendront. Il y a Mani Bella, etc. Mais l’impact, c’est sa perte. Cela m’a cassée tellement, mais j’ai quand même puisé la force. Je compte sur mes fans surtout sur la ‘’Chine’’ et aussi sur la crème du Coupé-Décalé, du Zouglou et des Comédiens que j’ai soutenus en tant que la Mama.
... suite de l'article sur L’intelligent d’Abidjan

Commentaires
Playlist Art et Culture
Toutes les vidéos Art et Culture à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir

Titrologie



L’intelligent d’Abidjan N° 4504 du 13/9/2019

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie
Sondage
Comment

Nous suivre

Nos réseaux sociaux



Comment