Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Politique
Article
Politique

Situation sociopolitique en Côte d’Ivoire: Comment Bédié a préparé son départ du RHDP

Publié le mardi 8 octobre 2019  |  L’Essor Ivoirien
Nouvelle
© Abidjan.net par CK
Nouvelle constitution : Bédié donne des orientations aux députés du groupe parlementaires PDCI-RDA
Jeudi 06 octobre 2016. Au lendemain de la présentation du projet de loi de la nouvelle Constitution par Chef de l`Etat ivoirien, Alassane Ouattara aux députés à l’Assemblée nationale, l`ancien président ivoirien, Henri Konan Bédié (photo) a eu une rencontre avec le groupe parlementaire PDCI-RDA , le parti qu’il dirige, au siège Abidjan-Cocody.


Dans le journal proche de son parti, le mardi 22 mai 2018, le président du PDCI-RDA, Aimé Henri Konan Bédié, a fait une déclaration qui explique aujourd’hui son départ du RHDP.

Les Ivoiriens espéraient et comptaient sur la formation du parti unifié pour ‘’cimenter’’ pour longtemps encore la paix et la stabilité retrouvées. Tous rêvaient que le président Bédié et son cadet, le président Alassane Ouattara étaient les deux personnalités de ce pays qui s’accordaient à merveille sur le parti unifié et qu’au dernier moment, elles allaient ‘’rabattre le caquet’’ aux ‘’ennemis’’ du parti unifié en disant la parole qui sauve le pays d’une nouvelle crise postélectorale. Hélas, le ‘’sphinx’’ de Daoukro a déçu plus d’un avec cette sortie qui augure d’une renonciation au parti unifié et donc à la consolidation de la paix et de la stabilité retrouvées, grâce à l’alliance politique : le Rassemblement des Houphouétistes pour la Démocratie et la Paix (RHDP). Mais quel nenni !

Les signes précurseurs du coup qu’il préparait

Beaucoup de fils et filles de ce pays avaient commencé à douter de la bonne foi du vieux parti en Côte d’Ivoire lorsqu’il a opté pour la guerre des mots ou terminologies après que le président Bédié ait paraphé le manifeste ou l’accord sur le parti unifié. Retranché a Daoukro sa ville natale, ‘’N’Zuéba’’ a requalifié les mots en disant que ce n’est pas un manifeste, mais plutôt un accord. Sous-entendu, on peut fouler aux pieds ou déchirer un accord politique. Les concitoyens du natif de Daoukro ont vu venir une remise en cause de sa signature, certainement déconseillé après son acte par les ‘’radicaux du PDCI-RDA’’. Le Secrétaire Général du PDCI-RDA, le Professeur Maurice Kakou Guikahuié en tournée à Bingerville, avait enfoncé le clou en arguant ‘’qu’un concubinage ça prend fin’’. D’aucuns ont poussé le pion au PDCI en parlant du ‘’jeu du cheval et du cavalier’’. Jean-Louis Billon, porte-parole de ce parti, a annoncé ‘’la fin de l’accompagnement et la candidature d’un cadre du PDCI-RDA à la présidentielle de 2020’’. La dernière sortie de ‘’N’Zuéba’’ dans le Nouveau Réveil du mardi 22 Mai 2018 avait donné une idée de ce candidat. C’est Bédié lui-même. A-t-il finalement cédé sous la pression ‘’des va-t’en guerre’’ de son parti ? Le président du PDCI-RDA a pris ses responsabilités pour annoncer dans cette même parution, que sa formation politique n’ira pas en congrès pour décider de la vie du parti unifié. ‘’RHDP’’oui’’, parti unifié, ‘’non’’ ! ‘’C’est le signal fort que Bédié avait envoyé aux Ivoiriens quant au ‘’parti unifié’’. De toute manière, ‘’l’Essor Ivoirien’’, votre journal préféré, avait déjà flairé le coup tordu et avait dénoncé le jeu clair-obscur du PDCI-RDA ou son tango. Les Ivoiriens sont aujourd’hui situés. Bédié a renié sa signature et ‘’déchiré par la suite’’ l’accord sur le parti unifié. A contrario, le président Alassane Ouattara est resté constant dans ses déclarations, ayant une confiance totale en son aîné, Henri Konan Bédié, pour la finalisation du parti unifié, après l’adhésion des autres.

Ouattara, un homme de parole

Quand on revisite de nos jours le chemin qui mène à la constitution du parti unifié, le président Alassane Ouattara est resté toujours constant dans ses déclarations, se référant souventes fois à son aîné pour aplanir en dernière minute tous les écueils et toutes les embûches quant à la mise en place du parti unifié. Il n’avait jamais cessé de consulter en toutes choses, le ‘’sage’’ de Daoukro. Une confiance totale que semble oublier de nos jours ‘’N’Zuéba’’ et les caciques du PDCI-RDA. A 85 ans révolus, Bédié va-t-il sacrifier demain la paix et la stabilité retrouvées sur l’autel de ses ambitions personnelles, poussé dans le starting-block de force par les ‘’forts’’ en thème de son parti ? Attendons de voir, avant de leur jeter la pierre du scandale ou de l’accusation. Tout venant à point nommé à celui qui sait attendre, dit une sagesse africaine.

Igor Wawayou.
Commentaires
Playlist Politique
Toutes les vidéos Politique à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment