Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Politique
Article
Politique

Présidentielle 2020: Un futur candidat renonce à ses ambitions pour Bédié et annonce : ‘’ Alassane Ouattara peut faire sortir Gbagbo de la CPI’’

Publié le jeudi 10 octobre 2019  |  Abidjan.net
Conférence
© Abidjan.net par JOB
Conférence de presse sur la réconciliation nationale et la présidentielle de 2020, animée par Dodo Gouali Basile, Délégué Départemental PDCI de Vavoua
Abidjan-Plateau, mercredi 09 octobre 2019. L`Honorable Gouali Dodo Basile, Délégué départemental de Vavoua et membre du bureau politique du PDCI RDA anime une conférence de presse sur la réconciliation nationale et la présidentielle de 2020


Animant une conférence presse dont le thème : ‘’Réconciliation nationale et Présidentielle de 2020 ‘’, le Délégué départemental de Vavoua, Membre du bureau politique du PDCI RDA, l’Honorable Gouali Dodo Basile Junior, a annoncé ce mercredi 9 octobre à Abidjan, le retrait de sa candidature à la candidature du PDCI à l’élection présidentielle de 2020.

Lui qui, depuis juin 2018 à Vavoua, avait affiché son ambition de défendre les couleurs du parti septuagénaire aux joutes présidentielles de 2020, a décidé de surseoir à son projet au profit de la candidature du président dudit parti, Aimé Henri Konan Bédié. En clair, si le président Bédié est candidat, pour rien au monde, le Départemental de Vavoua ne veut être candidat contre celui qui incarne l’esprit de son parti.

« C’est Konan Bédié qui est le candidat du PDCI-RDA à l’élection présidentielle de 2020 et nous irons à la convention de Yamoussoukro pour le plébisciter », a-t-il affirmé. Selon lui, Konan Bédié est une candidature d’ordre spirituel et métaphysique. Mieux, il a soutenu que Bédié n’est nullement frappé par la limite d’âge aux termes des dispositions de l’article 55 de la nouvelle Constitution ivoirienne.

« Toute tentative de changement des dispositions de cette Constitution, à quelques mois de l’élection présidentielle, sera perçue par les Ivoiriens et par la communauté internationale, comme un attentat juridique contre l’État de Côte d’Ivoire », a-t-il prévenu.

Dans ce même ordre d’idée, il a confirmé la participation du PDCI à la présidentielle de 2020 qu’il veut transparente, mais sous une réserve. « Le PDCI ira aux élections de 2020 avec la vraie CEI consensuelle qui sera mise en place bientôt ».

Dans un contexte politique ivoirien marqué par la lutte pour la conservation du pouvoir d’Etat et celle pour sa légitime reconquête avec des États-majors des partis politiques peaufinant leurs armes, l’Honorable Gouali Dodo ne s’est pas lassé face à la presse nationale et internationale, de prêcher la réconciliation nationale.

C’est un préalable selon lui, pour surmonter les dures épreuves d’un passé récent et garantir aux nationaux et étrangers un pays réconcilié et en paix dans une parfaite harmonie. Ce pourquoi, il a interpellé le Président Alassane Ouattara sur le fait qu’il y ait encore des Ivoiriens prisonniers politiques et « d’autres sur qui plane l’épée de Damoclès de la CPI ».


Sans faux fuyant, Gouali Dodo a clamé haut et fort que la clé de voûte de la réconciliation nationale passe par le retour immédiat du « prisonnier le plus célèbre du monde », Laurent Gbagbo.

Aux dires de Gouali Dodo, qui dit avoir battu campagne pour la victoire du RHDP en 2015 : « le Président Ouattara peut faire sortir Gbagbo de la CPI, comme un acte fort de la réconciliation avant les élections présidentielles de 2020 ».

JOB
Commentaires
Playlist Politique
Toutes les vidéos Politique à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment