Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Politique
Article
Politique

La requête formulée par l’opposition sur la CEI jugée recevable par la CADH (Bedié)

Publié le samedi 19 octobre 2019  |  AIP
M.
© Autre presse par DR
M. Henri Konan Bédié, président du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI)


Le président du Parti démocratique de Côte d'Ivoire (PDCI-RDA), Henri Konan Bedié, a affirmé samedi à Yamoussoukro que la requête formulée par les groupes parlementaires de l'opposition à la cour africaine des Droits de l'homme (CADH), sur la commission électorale indépendante (CEI), a été jugée recevable.

Au cours d'un meeting clôturant les journées politiques de son parti, Henri Konan Bedié, a déclaré espérer « une conclusion heureuse dans les prochains moments sur cette question ».

Le parlement ivoirien a adopté en juillet la loi sur la recomposition de la Commission électorale indépendante (CEI), en dépit du rejet du texte par l’opposition.

La nouvelle CEI comprend 15 membres, contre 17 auparavant, notamment un représentant du président de la République, un du ministre de l’Intérieur, six de la société civile, six des partis politiques équitablement répartis entre le pouvoir et l’opposition et un représentant du Conseil supérieur de la magistrature.

La Cour africaine des droits de l’Homme et des peuples est une cour régionale créée par les pays africains afin d’assurer la protection des droits de l’homme et des peuples, des libertés et des devoirs en Afrique. Elle avait émis un arrêt demandant à la Côte d'Ivoire de travailler à la réforme de sa CEI.
Commentaires
Playlist Politique
Toutes les vidéos Politique à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment