Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Politique
Article
Politique

Acquittement de Gbagbo : Ce que Ouattara attend de l’appel de Bensouda, 2 avocats reçus à Abidjan, les messages transmis à Assoa Adou et Don Mello

Publié le lundi 21 octobre 2019  |  Abidjan.net
Début
© Abidjan.net
Début du procès de Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé devant la CPI
Jeudi 28 Janvier 2016. Montage Photo: Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé.


Le pouvoir d’Abidjan ne reste pas bras croisés à suivre le procès des ex-dirigeants ivoiriens Laurent Gbagbo et Blé Goudé, qui se tient devant la Cour pénale internationale (Cpi). Les autorités ivoiriennes suivent attentivement les contours de ce procès pour mieux appréhender ses issues possibles.

Selon le confrère Jeune Afrique (JA) dans son édition de cette semaine disponible, depuis ce dimanche 20 octobre 2020 sur le marché, Abidjan s’intéresse particulièrement à la requête introduite par la Procureure Fatou Bensouda pour l’annulation de la, décision d’acquittement prononcée le 15 janvier passé par la Chambre de première instance I dirigée par le juge italien, Cuno Tarfusser. Fin septembre dernier, révèle l’hebdomadaire panafricain, le président de la République, Alassane Ouattara, et son ministre de la Justice, Sansan Kambilé, ont reçu sur les bords de la lagune Ebrié deux avocats à cet effet. Il s’agit de Jean-Pierre Mignard et Jean-Paul Bénoît, les avocats français de l’Etat de Côte d’Ivoire.

Les autorités ivoiriennes, précise JA, espèrent en effet, de la requête engagée par Fatou Bensouda, qu’elle relance la procédure judiciaire qui tendait vers son épilogue, et surtout sur une période suffisamment longue. Ceci, afin de maintenir encore longtemps à l’extérieur les mis en cause, en particulier Laurent Gbagbo, afin que l’ex-chef de l’Etat ne regagne pas de si tôt sa patrie où il pourrait jouer un rôle décisif dans les échéances présidentielles à venir. A ces échéances, Laurent Gbagbo, à défaut de se présenter, pourrait peser lourdement en optant pour l’opposition avec laquelle il laisse entrevoir une alliance. Un projet que ne souhaite pas voir prospérer le pouvoir d’Abidjan.

A en croire JA, les dirigeants ivoiriens ont fait passer le message à l’ex-président en résidence sous condition à Bruxelles, en Belgique, afin qu’il observe une neutralité dans le processus électoral en cours. Des émissaires auraient été envoyés à Laurent Gbagbo dont son porte-parole à Abidjan, Assoa Adou et son ex-ministre, Ahoua Don Mello.

F.D.B
Commentaires
Playlist Politique
Toutes les vidéos Politique à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment