Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Editorial
Article
Editorial

‘’Tchomba’’, le combat pour la paix reconnu et récompensé

Publié le lundi 11 novembre 2019  |  L’Essor Ivoirien


Apôtre de la paix, avant, pendant et après la crise postélectorale de 2011, les comportements, discours d’apaisement, de réconciliation nationale, de rassemblement et de ‘’vivre-ensemble’’ de l’Honorable Amadou Soumahoro n’ont pas du tout échappé à la sagacité de la Fédération pour la Paix universelle et l’Association internationale des Parlementaires pour la Paix, deux structures de grande renommée mondiale dont le crédit est établi depuis des temps immémoriaux et qui ont de nos jours valeur d’une certification ISO 9001.
Un suivi discret, permanent qui charrie aujourd’hui et au grand jour une reconnaissance bien méritée de la part de ces deux organisations internationales. Comment peut-il en être autrement pour cet homme qui a grandi et fait ses premiers pas dans la vie politique en vivant déjà à son jeune âge sous le même toit que le ‘’sage’’ de Yamoussoukro, le père de la Côte d’Ivoire indépendante, Félix Houphouët-Boigny ? ‘’Tchomba’’ a été donc nourri au ‘’lait spirituel’’, ‘’la manne nourricière’’ de l’Houphouétisme. Au moment où des politiciens s’érigent, s’autoproclament de nos jours Houphouétistes, le fils de Losséni Soumahoro est un ‘’pur produit’’, modelé, façonné, et positionné par Félix Houphouët-Boigny, son ‘’instructeur, son enseignant, son formateur et inspirateur’’. Combien sont-ils dans ce pays à avoir été ‘’élevés’’ dans la maison de Nanan Houphouët-Boigny ? ‘’Tchomba’’ est donc Houphouétiste dans le corps, l’âme et l’esprit. Il n’est pas une ‘’copie figurée, ni une photocopie’’, mais ‘’l’hériter authentique, vrai’’. Et cela va de soi qu’il soit distingué le 7 Novembre 2019, Ambassadeur de la paix. C’est l’œuvre de plusieurs années de privations, de sacrifices, de don de soi, de démarches citoyennes envers ses concitoyens et concitoyennes pour leur enseigner les idéaux de paix, de ‘’vivre-ensemble, de démocratie, de concorde civile à lui enseignés hier par Félix Houphouët-Boigny, un ami et fidèle compagnon de son géniteur, Losséni Soumahoro. ‘’Un bon arbre ne porte jamais de mauvais fruits, mais de bons fruits’’, confessent les Saintes Ecritures. ‘’Tchomba’’ est donc une parfaite illustration de ce proverbe divin. Cette distinction est donc la juste récompense de ses interminables absences, loin de son épouse, de ses enfants, de sa famille, parce que étant toujours hier sur les routes éreintantes de la Côte d’Ivoire pour semer les graines de la paix dans les cœurs et dans les esprits. C’est donc une reconnaissance de ses efforts inlassables, son don de soi, ses nuits à la belle étoile, toujours en quête de cette denrée rare qu’est la paix sur notre continent.
Après ce Prix prestigieux, donné pour l’encourager, le féliciter, place maintenant pour ‘’Tchomba’’ au Prix Nobel de la Paix, édition 2020. Pourvu seulement que la Fédération pour la Paix universelle et l’Association internationale des Parlementaires pour la Paix mutualisent leurs efforts pour soutenir en 2020, la candidature de l’Ivoirien Amadou Soumahoro au prochain Prix Nobel de la Paix. C’est possible pour ce Grand Commis de l’Etat, cet homme épris de paix qui est en plus, l’homme de mission et de devoir de son ‘’coach, son mentor’’, le président Alassane Ouattara, celui qui ‘’commande’’ ces missions de paix au travers de ce disciple fidèle, loyal, sincère et dévoué. Ouattara – ‘’Tchomba’’, c’est la combinaison qui marche et qui est au service d’une paix durable en Côte d’Ivoire et dans la sous-région ouest africaine. Hommage, encouragements et félicitations à SEM Amadou Soumahoro, président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire et président de l’Assemblée des Parlementaires de la Francophonie.
Bonne lecture à tous et à lundi prochain, inch’Allah !
Commentaires
Playlist Titrologie
Toutes les vidéos Titrologie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment